Cet article date de plus de deux ans.

Alexandre Delpérier : Yahoo "pourrait" être candidat à l'acquisition de droits sportifs

écouter (3min)

Yahoo vient d'inaugurer de nouveaux studios à Paris. Objectif : multiplier par sept sa production de vidéos et doper son audience. Alexandre Delpérier, patron de Yahoo France présente jeudi sur franceinfo les ambitions de son groupe.

Article rédigé par
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'équipe de "Yahoo foot" (à droite, Alexandre Delpérier). (Florent Catteau/2M Productions)

Yahoo a ouvert un nouveau à studio à Paris avec l'intention de proposer de nouveaux contenus et tenter de doubler son audience. Sur franceinfo, Alexandre Delpérier, patron de Yahoo France et directeur des contenus martèle que l'objectif est de ne "surtout pas" faire de la télé. D'ailleurs, selon Alexandre Delpérier, "la création des studios a été pensée comme tel". Le patron veut "un ton différent" avec des recrues qui "ne sont pas passées par les cases traditionnelles du journalisme".

Chez moi, je veux que ça se passe comme à la maison

François Delpérier

à franceinfo

L'audience de Yahoo en France s'établit actuellement à 13,6 millions de visiteurs uniques par mois, dont plus de 5 millions sur mobile (source Comscore janvier 2019). Pour doper cette audience, Alexandre Delpérier ne masque pas son intention d'aller chercher de nouveaux spectateurs du côté des sports et n'exclut pas l'idée que l'on puisse, un jour, regarder un match de football sur Yahoo.

Aujourd'hui on pourrait en avoir les moyens

Alexandre Delpérier

franceinfo

Alexandre Delpérier explique notamment que Yahoo France s'était déjà sérieusement penché sur les droits digitaux de la Ligue 1 de football. "On a beaucoup regardé", explique le patron, rappelant que Yahoo a déjà diffusé en direct les quarts de finale de Playoffs de basket (1,2 millions de vues) ou encore la Coupe du monde de tennis de table co-diffusée avec Bein (650 000 vues).

Pour revoir l'émission en intégralité :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.