Info médias, France info

Alexandra Redde-Amiel : "C’est une mission de montrer les arts, de les faire vivre et de les sublimer"

France Télévisions déploie les grands moyens pour son nouveau programme "Spectaculaire". Pour la directrice des divertissements, il s’agit d’accompagner le spectacle vivant dans un moment particulier et d’être en interaction avec le public.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Alexandra Redde-Amiel, directrice des divertissements et variétés de France Télévisions.
Alexandra Redde-Amiel, directrice des divertissements et variétés de France Télévisions. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

France 2 propose le samedi 3 octobre un nouveau programme aux téléspectateurs consacré au spectacle vivant, baptisé "Spectaculaire" parce que la chaîne "fait venir du monde entier les plus beaux numéros de cirque, de magie, de comédie musicale sur un plateau de neuf mètres de haut, avec un univers que l’on projette sur des toiles, et on recrée un décor qui est unique pour chaque performance", détaille Alexandra Redde-Amiel.

Un mixe entre "Le plus grand cabaret du monde" et "La France a un incroyable talent" : "Sur le service public, l’idée est de continuer à faire exister le spectacle vivant, explique-t-elle. C’est une véritable mission que de montrer les arts, que de les faire vivre et que de les sublimer. Et aujourd’hui, on est dans cette continuité."

France Télévisions a recruté Jean-Marc Généreux

C'est le Québécois Jean-Marc Généreux, qui s’est fait connaître en tant que juré de "Danse avec les Stars" (TF1), qui présentera l'émission. "Quand on a pensé "Spectaculaire", on a pensé artiste, explique Alexandra Redde-Amiel. "C’était important d’accompagner le spectacle vivant dans un moment très compliqué pour lui par quelqu’un qui sait ce que c’est. (…) Danseur, producteur de spectacles, c’est un artiste positif au service des arts. C’était une très belle rencontre entre une émission et un visage", poursuit-elle. 

"'Spectaculaire'" est une création, insiste Alexandra Redde-Amiel. Et aujourd'hui, aux diverstissements; c'est une vraie revendication que l'on a. Donner la place à nos créateurs, c'est pour nous un formidable atout."

"Remercier l'exellence"

"Spectaculaire", c'est un douzaine de prestations. Le public choisit à la fin du programme la prestation qu’il a préférée, en donnant "un prix d’honneur". "Remercier l'excellence, ce n’est pas une question de mécanique. C’est assez chic de pouvoir mettre à l’honneur une performance", estime Alexandra Redde-Amiel

On retrouve ce vote du public dans de nombreux programmes du service public, comme "Le village préféré des Français" ou encore "Le grand concours des régions" bientôt sur France 3. "On est dans un monde où tout est en interaction, sur les réseaux, sur les plateformes, explique Alexandra Redde-Amiel. Et on doit être aussi dans la transformation de ce média. Et faire réagir nos téléspectateurs, c’est être au plus proche de leurs envies." Un fonctionnement que l’on retrouvera l'an prochain pour l’Eurovision.
 

Alexandra Redde-Amiel, directrice des divertissements et variétés de France Télévisions.
Alexandra Redde-Amiel, directrice des divertissements et variétés de France Télévisions. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)