Cet article date de plus de huit ans.

Un Festival de Cannes centré sur les enfants

écouter (10min)
C'est la dernière ligne droite à Cannes. Cette année, les enfants auront été au coeur des préoccupations des cinéastes en lice pour la palme. C'est le cas du film de Michel Hazanavicius, "The search".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Abdul Khalim Mamatsuiev, Bérénice Bejo dans The search © La Petite Reine / La Classe Américaine / Roger Arpajou)

The Search, de Michel Hazanavicius

Le film se passe pendant la seconde guerre de Tchétchénie, en 1999. Il raconte, à échelle humaine, quatre destins que la guerre va amener à se croiser. Après l’assassinat de ses parents dans son village, un petit garçon fuit, rejoignant le flot des réfugiés. Il rencontre Carole, chargée de mission pour l’Union européenne. Avec elle, il va doucement revenir à la vie. Parallèlement, Raïssa, sa grande sœur, le recherche activement parmi des civils en exode. De son côté, Kolia, jeune Russe de 20 ans, est enrôlé dans l’armée. Il va petit à petit basculer dans le quotidien de la guerre.

L'avis de notre critique cinéma, Florence Leroy  : Ce film mêle le mélo à la guerre et fait se croiser plusieurs destins. Si le film est un peu trop explicatif pour convaincre, cet enfant de la guerre est l’une de ses forces sans doute parce qu’il est porteur d’espoir malgré tout.

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux fenêtres de Naomi Kawase

 

 

 

 

  ("Deux fenêtres", de Naomi Kawase © Haut et court)

 

 

 

 

Fascinée par l’écosystème unique de l’île Amami Oshima, île subtropicale du Japon entourée d’abondants coraux d’où sa famille est originaire, Naomi Kawase explore le cycle de la vie, de la mort et de la reproduction à travers l’histoire de Ten, un garçon de quatorze ans et de son amie Kyoko.

L'avis de notre critique cinéma, Florence Leroy  : C’est dans ce film que l’on trouve une réponse sereine du passage de l’enfance à l’âge adulte. Un film qui reste dans les mémoires

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.