Info culture, France info

"Sous l’eau", un été torride et la découverte d’une écrivain : Deborah Lévy

C’est un roman qui vient d'Angleterre, c'est la première fois que Deborah Lévy est éditée en France, chez Flammarion et c'est "so british".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Deborah Lévy a publié neuf romans outre-manche, le double de pièces de théâtre et la voilà enfin traduite en France, avec ce roman qui commence à peu près comme ça: été 1994 dans une belle villa sur les hauts de Nice, deux couples d'anglais arrivent sous le soleil pour passer leurs vacances, dans la piscine une jeune fille nue, elle s'appelle Kitty Finsh, elle est aussi désirable qu'inquiétante et dit en sortant de l'eau, "j'ai arrêté mon traitement". En fait elle est la fille de la propriétaire et évidemment elle est invitée à rester dans la maison. Il y'a Joe, poète, très troublé par cette beauté qui prétend être en télépathie avec lui, sa femme Isabel, correspondante de guerre, mère distante et épouse pas rassurée par cette intrus qu'elle n'a pourtant pas voulu chasser et leur fille Nina, 14 ans, fascinée par Kitty Finsh, plus quelques second rôles tout aussi bien sentis. Deborah Lévy excelle dans l'art des situations louches, tendues, pleines de non-dits, le passé, les secrets,  reviennent à la surface de cet été torride et l'auteur sait rester à distance, pour mieux perturber le lecteur.

"Sous l'eau" de Deborah Lévy, chez Flammarion

(©)