Info culture, France info

Simonetta Greggio : des nouvelles de l’amour

Simonetta Greggio est italienne, mais depuis une dizaine d'années elle écrit en français, on lui doit notamment deux récits sur le basculement de son pays de la dolce vita aux années de plomb et à Berlusconi. "Femmes de rêve, bananes et framboises" qui sort chez Flammarion est un recueil de 7 nouvelles, comme un portrait en creux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
("femmes de rêve, bananes et framboises" de Simonetta Greggio © Flammarion)

Comme le titre, emprunté à une chanson de Paolo Conte, il y'a de l'irrationnel dans l'air, des personnages qui n'ont rien en commun, sauf que... l'amour, la vie, la mort, brûlent les pages de ce livre. Un musicien de la place San Marco à Venise s'échappe d'un camp de concentration, une femme crie son désir de voir le jour de son enterrement des garçons nus et gémissants sur son cercueil, un maffieux écrit au juge qu'il va assassiner, Simonetta Greggio si elle avait eu sept vies aurait pu vivre ces histoires, passionnées, passionnelles, terriblement italiennes. Elle glisse dans ses histoires Françoise Sagan, Romain Gary et Alessandro Barrico. C'est une écriture sensuelle, charnelle, assumée comme quand elle est une midinette qui retient ses larmes dans un TGV après avoir quitté un formidable amant, Simonetta Greggio écrit sans retenue et essuie les critiques de son pays d'adoption : "En France on n’aime pas l’écriture emphatique" dit-elle en riant à pleine dents.

"femmes de rêve, bananes et framboises" de Simonetta Greggio c'est chez Flammarion.

("femmes de rêve, bananes et framboises" de Simonetta Greggio © Flammarion)