Info culture, France info

Shakespeare en folie au théâtre du Châtelet

La nouvelle comédie musicale du Châtelet, "Embrasse-moi Chérie" ("Kiss me Kate" en version originale) est une farce basée sur une pièce de William Shakespeare et composée par Cole Porter.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Stylée, élégante, cossue… voici comment on peut décrire cette vraie comédie musicale de boulevard créée en 1948 par Cole Porter, l’autre grand compositeur de Broadway aux cotés de George Gershwin et Richard Rodgers (La Mélodie du Bonheur). Cole Porter était le roi des chansons mélodieuses, des harmonies sophistiquées et des paroles pleines de sous-entendus.  Une de ses chansons s’intitulait  "Let’s do it", Faisons-le ! Dans  "Kiss me Kate", l'une des héroïnes, une jeune actrice interprétée par Francesca Jackson, se plait à énumérer la liste de ses amants, tout en promettant à son fiancé qu'elle lui est fidèle à sa façon..

"Kiss Me Kate" est du théâtre dans le théâtre : dans les années 1940, une troupe répète à Baltimore "la Mégère apprivoisée" de Shakespeare. Mais les amours contrariés en coulisse entre les acteurs influent sur la pièce elle-même. Lorsque l’actrice principale décide de quitter la troupe, deux mafiosos n’hésitent pas à se déguiser en sortes de Laurel et Hardy pour la maintenir en respect sur scène. Autour d'eux un autre couple de jeunes acteurs et ce qu'il faut dans une troupe de théatre de figurants, habilleurs, techniciens et danseurs.

Sur scène, le Châtelet met le paquet 

L’élégant orchestre de chambre de Paris dirigé par David Charles Abell swingue à souhait ; on ne lésine pas sur les gâteaux dans la figure et les crocs en jambes dans les scènes de comédies ;  les costumes raffinés puisent dans le cinéma des années 40.

Il y a surtout pléthore de danses : d'un lascif numéro où la troupe se détend à l’entracte sur le toit du théâtre à un ballet classique de pizzaiolos, en passant par un percutant numéro de claquettes. C’est un choc de styles, puisque selon que les danses se déroulent dans la pièce de Shakespeare ou dans les coulisses, elles changent d’atmosphère.

Pour le metteur en scène britannique Lee Blakeley, "Kiss Me Kate" est une lettre d'amour au théâtre : 

"On a décidé très tôt de laisser les coulisses du théâtre visibles durant la plus grande partie du spectacle. Du coup, c’est compliqué pour moi, car c’est comme si je mettais en scène deux spectacles en même temps : ce qui se passe en coulisses et la pièce de Shakespeare sur la scène. C'est vraiment comme si on montrait les coulisses de la vie du théâtre et c’est ce qu’on voulait depuis le début ."

Hier soir, les mouvements de plateau sur la vaste scène du Chatelet ralentissaient un peu l’action ; les différents personnages auraient pu être encore plus caricaturaux.  Mais on ne boudera pas son plaisir. La soirée en met plein les yeux.

Kiss Me Kate à découvrir jusqu'au 12 février à Paris au Theatre du Châtelet à Paris.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)