Info culture, France info

Mayra Andrade : "Lovely Difficult"

Le quatrième album de la chanteuse Cap Verdienne porte sa musique traditionnelle au-delà des frontières de la pop : un métissage né des rencontres que Mayra Andrade a fait depuis son installation en France.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Avant, le Cap Vert côté musique, c'était la figure tutélaire
de Cesaria Evora, son timbre indolent, son destin pas facile, ses chansons
mélancoliques. Chez Mayra Andrade, on est ailleurs : jeune, jolie, élevée dans
une famille de diplomates qui lui inculque le goût des voyages. Après un
passage du côté jazz et bossa nova, Mayra infuse désormais sa chanson dans la
pop : installée a Paris depuis dix ans, elle y a fait des rencontres (Benjamin
Biolay, Tété, Krystle Warren, Yaël Naïm), qui ont nourri les chansons de cet
album, solaires, gracieuses et déclinées en quatre langues différentes.

A 27 ans, Mayra Andrade a déjà quatre albums à son actif.
Précoce sur scène (elle démarre les concerts dès l'âge de 15 ans), elle passe
en revue, toute la musique traditionnelle du Cap Vert, avant de remporter un
prix au Canada qui lui a permis de suivre des cours de chant à Paris. Sa
musique est nomade, mais le cœur est resté dans son "Petit pays",
dans lequel elle revient deux à trois fois par an.

"La musique traditionnelle me fait vibrer comme aucune
autre musique. Quand je retourne au Cap Vert, je m'arrange pour provoquer des
rencontres avec des habitants, dans les endroits les plus reculés de l'île,
avec des gens très simples, qui jouent cette musique que personne d'autres ne
pourra jouer comme eux. C'est pour cela que je ne peux cesser de me revendiquer
Cap-Verdienne : c'est ça le Cap Vert, cette perméabilité aux bonnes choses qui
viennent d'ailleurs
".

Ce métissage n'est pas le plus simple à imaginer, mais Mayra
Andrade possède une aisance dans l'interprétation qui la fait se glisser dans
toutes les langues avec une agilité incroyable. En français ou en anglais, on
découvre une autre facette, et l'entendre en créole ou en portugais provoque un
plaisir immédiat : comme un costume différent à chaque fois, son interprétation
varie selon les langages : "Cela se place différemment, par exemple il y a
beaucoup de tripes dans le Créole, ça se passe dans le ventre...
". Du coté
du cœur aussi, sans doute.

Mayra
Andrade est en concerts en France ces jours-ci : demain à Montpellier et
mercredi à Paris.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)