Cet article date de plus de huit ans.

Festival de Cannes : une première journée féminine

écouter
Le festival de Cannes commence ce mercredi avec une journée très féminine. La réalisatrice Jane Campion est à la tête du jury, et Nicole Kidman joue Grace de Monaco, dans le dernier film d'Olivier Dahan.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Nicole Kidman)

Lorsqu'elle épouse le Prince Rainier en 1956, Grace Kelly est alors une immense star de cinéma, promise à une carrière extraordinaire. Six ans plus tard, alors que son couple rencontre de sérieuses difficultés, Alfred Hitchcock lui propose de revenir à Hollywood, pour incarner Marnie dans son prochain film. Mais c'est aussi le moment ou la France menace d'annexer Monaco, ce petit pays dont elle est maintenant la Princesse. Grace est déchirée. Il lui faudra choisir entre la flamme artistique qui la consume encore ou devenir définitivement : Son Altesse Sérénissime, la Princesse Grace de Monaco.

La présidente du jury

  (Jane Campion © Pathé Distribution)

Sur fond de crise politique entre la France et Monaco, Olivier Dahan dessine le portrait d'une femme qui, pour garder ses enfants, va réprimer son désir de retourner à Hollywood et assumer son rôle de princesse. Ce film a provoqué quelques remous à Monaco où la famille princière parle de détournement de l'histoire familiale, ce dont se défend Olivier Dahan.

Jane Campion est la seule femme à avoir obtenu la Palme d'or en 1993 pour La Leçon de piano . Même si elle dit qu'elle ne favorisera pas les deux seules femmes de la compétition, elle se réjouit assez peu de cette situation.

"C'est assez triste et même embarrassant pour tout le monde, tous ces hommes. Je me dis, allez les gars ! partagez le gâteau. Je pense que cela dérange, c'est insuffisant et cela rétrécit le monde. Il y a peut-être un manque d'intérêt à soutenir les femmes financièrement. "

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.