Info culture, France info

Festival de Cannes : Timbuktu, le premier coup de cœur

"Timbuktu" d’Abderrahmane Sissako, le premier coup de cœur de ce Festival de Cannes, et "La chambre bleue" de Mathieu Amalric à l’affiche ce vendredi.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Les Films du Worso Dune Vision)

 Abderrahmane Sissako a fait l’unanimité jeudi avec Timbuktu, un film sur l’arrivée des djihadistes au nord du Mali. Pour le cinéaste mauritanien, qui a grandi au Mali, il était urgent et indispensable de donner chair à la violence de l’intégrisme religieux grâce au cinéma et à la fiction. "J’avais le sentiment qu’on en parlait, que la presse parlait de l’occupation. Mais ce que ça comportait comme drame humain passait un peu de façon inaperçue ", indique le réalisateur.

 

Synopsis : Non loin de Tombouctou tombée sous le joug des extrémistes religieux, Kidane  mène une vie simple et paisible dans les dunes, entouré de sa femme Satima, sa fille Toya et de Issan, son petit berger âgé de 12 ans. En ville, les habitants subissent, impuissants, le régime de terreur des djihadistes qui ont pris en otage leur foi. Fini la musique et les rires, les cigarettes et même le football… Les femmes sont devenues des ombres qui tentent de résister avec dignité. Des tribunaux improvisés rendent chaque jour leurs sentences absurdes et tragiques. Kidane et les siens semblent un temps épargnés par le chaos de Tombouctou. Mais leur destin bascule le jour où Kidane tue accidentellement Amadou le pêcheur qui s'en est pris à GPS, sa vache préférée. Il doit alors faire face aux nouvelles lois de ces occupants venus d’ailleurs…

 

La chambre bleue de Mathieu Amalric

 

Mathieu Amalric arrive sur la Croisette pour présenter vendredi soir, hors compétition, La chambre bleue, un polar adapté d’un roman de Georges Simenon, tourné en à peine trois semaines pour des raisons de budget.

 

Synopsis : Un homme et une femme s'aiment en secret dans une chambre, se désirent, se veulent, se mordent même. Puis s'échangent quelques mots anodins après l'amour. Du moins l'homme semble le croire. Car aujourd'hui arrêté, face aux questions des gendarmes et du juge d'instruction, Julien cherche les mots. Que s'est-il passé, de quoi est-il accusé ?... Pour son cinquième long métrage, Mathieu Amalric adapte le roman de Georges Simenon "La chambre bleue". 

(© Les Films du Worso Dune Vision)