Info culture, France info

"Discount" : la joyeuse rébellion d'une bande de salariés menacés de licenciements

Réalisé avec un petit budget, bouclé grâce au financement participatif, "Discount", le premier film de Louis-Julien petit, est loin d'être une œuvre au rabais. C'est au contraire une comédie sociale pleine de fraicheur, de gaieté et d'humanité.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Discount © Michael Crotto)

 "Discount" raconte l'histoire d'une bande d'employés d'un supermarché discount dans le nord de la France, où s'annonce une vague de licenciements en raison de la mise en place de caisses automatiques. Pour ne pas sombrer,  ces employés vont  entreprendre de pirater le magasin en détournant les invendus, qui de toute manière auraient été détruits à l'eau de javel, pour monter une sorte d'épicerie solidaire. En toile de fond de ce film, il y a donc la réalité d'aujourd'hui, la crise, le gaspillage alimentaire, le chômage, mais tout cela est traité avec un humour bienvenu, l'humour de cette bande de pieds nickelés souvent maladroits, parfois découragés, mais toujours solidaires. Et si parfois le rythme est bancal et les situations un peu attendues, ce qui l'emporte, c'est bien leur joyeuse rébellion.

Si le cinéaste a choisi le ton de la comédie pour traiter de cette réalité sociale souvent douloureuse, c'est d'ailleurs en s'inspirant de fait réels, de l'histoire d'Anne-Marie Costa, cette caissière qui a été poursuivie en justice pour avoir récupéré un bon de réduction oublié par un client. Il s'est d'ailleurs inspiré d'elle, de son caractère "pétillant", pour écrire le personnage qu'interprète à l'écran Corinne Masiero, la comédienne pour qui "l'humour est une arme, une soupape qui fait éclater les oeilléres, qui permet de faire les pas de côté nécessaires pour trouver des solutions."

(Discount © Michael Crotto)