Cet article date de plus d'un an.

Angela Merkel, star du off à Avignon

 Culture d'été au festival d'Avignon, où dans le off, le public rit beaucoup avec la pièce "Guten Tag, Madame Merkel", un seule en scène d'Anna Fournier au théâtre du Train Bleu, jusqu’au 27 juillet.   

Article rédigé par Thierry Fiorile
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 452 min
Anna Fournier dans "Guten Tag, Madame Merkel" au théâtre du Train Bleu dans le off d'Avignon. (MARIE CHARBONNIER)

C'est en jouant, il y a 5 ans, le personnage d'Angela Merkel dans la pièce "Dans les ruines d'Athènes" du Birgit Ensemble, qu'Anna Fournier s'est attachée à celle qui fut chancelière allemande de 2005 à 2021 :

"C’est son côté anti-héros qui m’a séduite. Elle avait une manière de cultiver le mystère assez shakespearienne. Il a fallu que je lutte contre sa nature à elle, lente et anti-théâtrale, pour y mettre mon énergie et que je trouve une manière de l’incarner."

La comédienne Anna Fournier

à franceinfo

De l'ascension politique fulgurante de cette scientifique, née en Allemagne de l'Est, à l'usure du pouvoir, Anna Fournier déroule avec humour et sensibilité le parcours d'une femme exceptionnelle. Elle joue tous les personnages, tous les dirigeants qu'Angela Merkel a fréquentés, de Vladimir Poutine, qui savait que son homologue allemande avait peur des chiens, aux présidents français :

"C’est formidable de pouvoir regarder de l’extérieur, d’avoir un personnage allemand qui parle de la politique française, les gens rient beaucoup plus que si c’est un français qui parle de France, c’est comme si elle avait le droit. En jouant Merkel, j’ai un peu le droit de dire ce que je veux."       

Anna Fournier ose le burlesque pour incarner un personnage a priori austère, une audace théâtrale intelligente. Elle s’autorise la fiction pour plonger dans l’intimité d’Angela Merkel, imagine ce qu’elle dit le soir à son mari, quand elle rentre d’une réunion qui a été horrible avec Vladimir Poutine, ou ce qu’elle pense quand elle décide du sort de millions de grecs durant la crise financière.

Le portrait, si touchant soit-il, n’est pas hagiographique, les positions parfois dures de la chancelière ne sont pas occultées, et le spectacle nous mène dans l’intimité du pouvoir.          

"Guten Tag, Madame Merkel", d'Anna Fournier au théâtre du Train Bleu à Avignon, jusqu’au 27 juillet.   

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.