Info campus, France info

Frais en hausse, moral en baisse

Au menu d'Info Campus ce mercredi: le moral des acteurs de l'enseignement supérieur en berne, les frais de scolarité à la hausse, et un concours pour devenir entrepreneur dans la Sarthe.

(© Coloures-Pic)

Les écoles d'ingénieurs plus chères

La prestigieuse Ecole nationale des Ponts et Chaussées, ou Ecole des Ponts Paris Tech, va augmenter ses droits d'inscription. Montant de la facture: 2570 euros par an pour les 3 premières années d’études, soit une augmentation de 1200 euros pour les nouveaux inscrits . Pour les étudiants déjà inscrits, l’augmentation ne sera “que” de 100 euros par an.

La facture augmente aussi dans les 9 écoles des Mines à partir de la rentrée 2014: 1850 euros par an au lieu de 850 aujourd’hui.

Pour rappel, l’école des Ponts et Chaussées et les 9 écoles des Mines sont des écoles d’ingénieur publiques. Mais même à la hausse, leurs tarifs les mettent en dessous des standards internationaux - et leurs diplômés restent parmi les moins touchés par le chômage.

Petit moral chez les acteurs de l’enseignement supérieur français

Des professionnels de l’enseignement supérieur partagés entre la fierté et l’inquiétude. A une écrasante majorité, les 2000 personnes interrogées par le site internet Educ Pros voient leur travail comme une source de satisfaction, elles en sont fières et sont persuadées que leur établissement est utile à la société. Mais en même temps, deux tiers des professionnels de l'enseignement supérieur affirment ne pas être "enthousiastes" pour l’avenir de leur établissement.

Tout aussi inquiétant, plus de la moitié des enseignants chercheurs interrogées ne se sentent pas soutenus dans leur investissement auprès des étudiants.

Devenez entrepreneur, et sarthois!

Ce concours s’appelle Sarthe Me up, il s’adresse à tous ceux qui ont un projet d’entreprise, salariés ou pas, expérimentés ou pas, ….et donc également aux étudiants et aux jeunes diplômés. A la clé: 6 mois de salaire, et un accompagnement aux petits oignons notamment par des entrepreneurs locaux .

En échange, une condition pour le gagnant: il faut qu’il s’engage à installer son activité dans la Sarthe.

 

 

 

(© Coloures-Pic)