Ici comme ailleurs, France info

Le Portugal, le nouvel eldorado des investisseurs angolais

L’ancienne colonie portugaise serait-elle en passe de dépasser son ancien maitre ? En quelques années, l’Angola est devenu le moteur économique des pays lusophones. Inversement, le Portugal, en pleine cure d’austérité, est aujourd’hui contraint de faire appel aux riches investisseurs angolais pour relancer son économie.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Maxppp)

Le salut du Portugal viendra t-il de son ancienne colonie ? L’état européen mal en point, presqu’à terre, au bord de la banqueroute demande de l’aide à l’Angola. L’ex-colonisé lui jubile, vit en paix et nage dans les pétrodollars. L’état africain jouissait l’an dernier d’un taux croissance à deux chiffres : 15% Quel curieux retournement de l’histoire ! Après les luttes pour l’indépendance, une guerre civile, c’est à l’Angola de sortir le carnet de chèque pour sauver le soldat Portugal.

Les fortunes angolaises investissent partout

Quand le Portugal parlait de vendre 85 toiles du maitre Miro pour renflouer les caisses de l’état, c’est un millionnaire angolais qui avait proposé de les acheter. Ces nouvelles fortunes investissent dans tous les secteurs en crise au Portugal. Difficile de chiffrer les sommes injectées mais une récente étude parle de 10 à 15 milliards d’euros. L’Angola gorgé de richesse vient arroser un Portugal asséché par la crise. A la manœuvre, une famille, une dynastie, le président Dos Santos et sa garde rapprochée. Sa très discrète fille Isabel, est l'une des femmes les plus riches du continent africain. Et entend bien acheter de l’influence en Europe. Des échanges aujourd’hui critiqués par des économistes et l’extrême gauche portugaise qui s’interrogent l’origine des fonds investis par ses nouvelles fortunes angolaises. "Un renversement de l'histoire" qui a de quoi interroger selon Georges Courade, auteur du livre « les Afrique au défi du XXI ème siècle »

(© Maxppp)