Cet article date de plus de sept ans.

Le CAC 40 est-il encore français ?

écouter
27 ans après sa création, le CAC 40 est-il encore français ? Les investisseurs étrangers détiennent de plus en plus de parts dans le capital des 40 plus grosses entreprises côtées à la Bourse de Paris.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Pour
comprendre le phénomène, un chiffre qui ne ment pas : 49,9 %. Près de
la moitié des entreprises qui composent le CAC 40 sont contrôlées par des
investisseurs étrangers. En 2007, ils en détenaient 40%.

Après Publicis, Michelin,
Lafarge, aujourd'hui Alstom, on peut tout de même se poser la question :
l'indice-phare de la Bourse de Paris est-il encore tricolore ?

Tous ces groupes sont français par définition puisque leur siège social est en France.

Les Etats-Unis et le Qatar, grands investisseurs étrangers

 

Selon
l'analyse du cabinet Alpha Value et qui corrobore les études publiées
par la Banque de France, la hausse s'explique principalement par la
montée des fonds souverains, le Qatar en tête. En 2013, le fonds "Qatar Holding" est devenu le premier
actionnaire de Total. Sa branche investissement détient des parts dans tous les grands groupes Lagardère, Vinci, Vivendi et LVMH.

 

Les fonds souverains qataris ne sont pas les seuls à investir explique Maxime Mathon, le porte-parole du cabinet d'analyse
financière indépendant Alpha value. Les Etats-Unis sont les premiers investisseurs devant la Suisse, le Qatar, l'Inde, l'Allemagne et le Japon.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.