Ici comme ailleurs, France info

La France peut-elle effacer la dette immobilière des ménages, comme l'Islande?

C’était une promesse électorale en Islande. Le gouvernement s’engage à annuler une partie des dettes immobilières des ménages. Une mesure forte qui permettra selon les autorités du pays de relancer la consommation donc la croissance. Est-ce réalisable en France?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Maxppp)

On remet les comptes à zéro.

Le gouvernement islandais tire un trait sur une partie des crédits immobiliers contractés par les ménages. Au total, 900 millions d’euros vont être effacés. Juste de quoi soulager les familles islandaises qui croulent sous les dettes. Le fisc a même ouvert un site internet sur lequel les citoyens peuvent déposer leur dossier. Une mesure spectaculaire qui devrait concerner 69.000 ménages sur les 124.000 que compte le pays. Cet allégement, qui dépend du montant emprunté, est plafonné à 4 millions de couronnes ( plus de 25.900 euros). Les banques en Islande ne proposaient pratiquement que des emprunts indexés sur l'inflation avant l'effondrement du système financier en 2008. Or la crise a eu pour conséquences, de faire grimper les taux d'intérêt et gonfler la dette des ménages. Le plan a toutefois suscité l'inquiétude du FMI et l'agence de notation Standars and Poor's.

Une mesure "irréalisable" en France

Selon Henri Sterdyniak, économiste à l'OFCE, la France ne se trouve pas dans la même position que l’Islande. Notre pays à échapper à l'éclatement de la bulle immobilière.Et puis, le taux d’endettement des ménages français en immobilier représente 800 milliards d’euros, selon l’INSEE, c'est-à-dire 40% du PIB tricolore. Une telle mesure serait donc impensable.

(© Maxppp)