Ici comme ailleurs, France info

L'avortement en baisse aux Etats-Unis

Jamais les américaines n'ont jamais aussi peu avorté selon une étude publiée cette semaine aux Etats-Unis. Alors qu'en France, le nombre d'IVG reste stable.  

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Le taux d'avortements pratiqués en 2011 n'a jamais été aussi bas aux
États-Unis en 40 ans, vraisemblablement grâce à une plus grande
utilisation de la contraception et non parce que l'accès aux IVG serait
limité, affirme lundi une étude.

En 2011, le taux des avortements pratiqués a été de 16,9 interventions
pour 1.000 femmes âgées de 15 à 44 ans ( 1,1 million en chiffre absolu), le chiffre le plus bas depuis les 16,3 de 1973, indique une étude du
Guttmacher Institute spécialisé dans les questions de reproduction.

Les raisons de la baisse

Les contraceptifs sont beaucoup plus généralisés aux Etats-Unis. Bien que le stérilet soit le principal contraceptif des américaines, la pilule, elle, passe de plus en plus. Elles sont 28% des femmes âgées de 15 à 44 ans à l'utiliser.

Autre phénomène étonnant constaté par l'Institut : la crise. Elle a incité de nombreux couples à différer ou retarder une grossesse. D'où la baisse significative des avortements outre-manche.
Du coup, les organisations anti-avortement se sont réjouies devant les résultats. Mais reste encore à savoir si cette étude prend en compte les nombreuses fermetures de cliniques qui pratiquent l'ivg aux états Unis. Une question soulevée par Christine Mauget coordinatrice au Planning Familial, spécialisée dans les questions internationales

(©)