Ici comme ailleurs, France info

Allemagne: la patrie "des nouveaux pères"?

Ils font passer leur vie de famille avant leur réussite professionnelle et parfois concilient les deux.Les "nouveaux pères" veulent s'occuper des enfants sans pour autant lâcher leur boulot. En Allemagne, le choix du vice-chancelier, Sigmar Gabriel, reste l'exemple emblématique de cette tendance.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

A 54 ans, Sigmar Gabriel l'a promis. Comme son épouse
travaille, il s'est engagé à prendre chaque semaine son mercredi après-midi
pour s'occuper de leurs deux enfants, dont  Mary, la petite dernière, âgée de 2 ans. Les
nouveaux pères veulent s'investir davantage dans la sphère familiale en
Allemagne. D'ailleurs, depuis, 2007, les parents ont droit au maximum à 14 mois  de congé parental. Près d'un quart des pères
en ont profité. Alors qu'en France, ils sont seulement 3% à avoir fait ce
choix.

Comment le choix du vice-chancelier allemand a été perçu
en Allemagne ?

Les réactions ont été contrastées. Beaucoup ont applaudi
comme le magazine féminin "Brigitte" qui voit en Sigmar Gabriel un
"homme moderne". D'autres journaux par contre sont plus sévères. C'est
le cas du quotidien " Die Welt" qui dénonce la démagogie du
vice-chancelier. Instrumentalisation de la vie privée ou réelle implication
politique ? Notre papa moderne ne cache pas qu'il vise une candidature à
la chancellerie en 2017. Succéder à Angela Merkel ?Mais avant d'envisager ce cas de figure, il faudra qu'il se
frotte à Ursula Von der Leyen.La nouvelle ministre de la Défense CDU a des arguments qui penchent
en sa faveur : elle est mère de sept enfants et revendique le droit en tant
que femme à pouvoir concilier vie de famille et ambition politique.  

Une chose est sûre, les temps changent selon Antoine de Gabrielli, fondateur de l'association " Mercredi c PAPA"

 

(©)