Cet article date de plus de huit ans.

Polka Magazine dans le train de l'exil Téhéran-Ankara : bye bye Khomeiny !

écouter (15min)
Polka avec les exilés iraniens du Trans Asia Express. Nouvelle formule pour Midi Libre. Des profs invités à surnoter des épreuves du bac. De nouvelles mesures en perspective contre les marchands de sommeil.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Un reportage à bord d'un train mythique avec Polka Magazine , partenaire de France Info : ce train, c'est le Trans Asia Express, entre Téhéran et Ankara. Une ligne de chemin de fer qui a une histoire : à bord, les voyageurs ne sont pas des touristes, mais des Iraniens qui fuient leur pays. Qui sont-ils, ces Iraniens sur le chemin de l'exil ? Les explications d'Elisa Mignot de Polka Magazine .

Midi Libre inaugure aujourd'hui une nouvelle formule : les explications de Philippe Palat, le directeur de la rédaction.

Les épreuves du bac viennent à peine de commencer, et déjà une polémique
en vue autour de la notation des copies :
y-a-t-il des consignes officielles de "tripatouillage" des notes de
certaines épreuves ? Le mot est employé par Le Figaro , et selon des
témoignages de profs publiés par le quotidien, la réponse est oui, les
candidats bacheliers seront ravis de l'apprendre.

Selon Marie-Estelle Pech dans Le Figaro , dans l'académie
d'Orléans-Tours, des profs de français sont invités à surnoter leurs élèves.
Motif : l'académie a eu un taux de réussite au bac l'an dernier inférieur à la
moyenne nationale. Pour faire mieux cette année, les profs sont invités par les
inspecteurs à "penser positif" sur la notation.

Le gouvernement veut s'attaquer aux marchands de sommeil :

Cécile Duflot s'en explique dans La Croix . Elle regrette que les lois
déjà existantes ne suffisent visiblement pas à mettre un coup d'arrêt à des
pratiques indignes... Non seulement la crise n'a rien changé, mais au contraire
l'exploitation de la misère par des logeurs sans scrupules prospère. La ministre du Logement en tire les leçons en annonçant dans La Croix
une mesure-choc : elle veut faire interdire l'achat de nouveaux biens
immobiliers aux propriétaires ou aux dirigeants de sociétés sanctionnés pour
hébergement contraire à la dignité humaine.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.