Hyper revue de presse, France info

Ombres et lumières autour de François, le pape de la pampa

Le pape François à la Une de presque toute la presse. Et des questions sur son passé à l'époque de la dictature en Argentine avec la rédaction de la revue catholique Golias

(©)

Deux informations dans la presse du matin :

 - Un gouffre, le gouffre des retraites, c'est une enquête carrément inquiétante à lire dans le Point. Officiellement, le trou des retraites s'élevait à 14 milliards d'euros en 2011, c'est le déficit des principaux régimes de retraites obligatoires. 14 milliards, c'est déjà considérable, mais ce chiffre, qui est une estimation du COR, le Conseil d'orientation des retraites, est très loin de la réalité selon les calculs refaits par les enquêteurs du Point. Le vrai chiffre, selon Le Point, c'est 54 milliards d'euros. 54 milliards contre 14, pour le Point, on a menti sur les chiffres, la vérité, c'est que le système court à sa perte et beaucoup plus vite qu'on le dit.

 - Deuxième information ce matin : une nouvelle alerte alimentaire. C'est dans le Figaro : dans un avis rendu aujourd'hui, l'Agence nationale de sécurité sanitaire alerte les parents sur les risques liés à l'utilisation de ce qu'on appelle les laits de soja dans l'alimentation des bébés de moins d'un an.

Mais la Une de presque tous les quotidiens ce matin, c'est l'élection du pape François : "Tenemos papa !" comme dit le Figaro, ou
"Habemus pampa !" pour Libération , c'est la version
sud-américaine du "Habemus papam" qui a retenti hier sur la place
Saint-Pierre de Rome, car pour la première fois, c'est donc un Argentin qui est
élu. D'où le titre qui barre la Une de Libération , "Du Nouveau
Monde au balcon", et pour l'International Herald Tribune , "Le
conclave élit l'Argentine". Tandis que l'Humanité choisit une autre "actualité" et met un autre "pape" à la Une, Karl Marx, mort il y a 130 ans.

L'invité de l'Hyper revue de presse : Christian Terras, de la revue catholique très critique Golias, qui met en cause l'attitude du nouveau pape à l'époque de la dictature argentine.

 

 

 

 

 

(©)