Cet article date de plus de sept ans.

L'impôt sur le revenu a 100 ans en France

écouter (5min)
La France a adopté l'impôt sur le revenu le 15 juillet 1914 après des années d’un débat tellement vif qu’il a coûté, indirectement, la vie au directeur du Figaro.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Joseph Caillaux le ministre des finances à l'origine de l'impôt sur le revenu.)

C’est le ministre des finances Joseph Caillaux qui fit adopter le 15 juillet 1914 l’impôt progressif sur l’ensemble des revenus. Quelques jours avant le début de la première guerre mondiale, juste après l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand d'Autriche le 28 juin 1914 à Sarajevo.

 

Cela faisait des années que le débat faisait rage, pour ou contre ce nouvel impôt. Avec la guerre qui se préparait il fallait lever des fonds à tout prix. Cela a accéléré l’adoption de la mesure envisagée depuis 1907.

Le directeur du Figaro tué par l'épouse du ministre

 (La Une du Petit Journal du 22 mars 2014.)

La droite était farouchement opposée au projet. Elle était hostile à « toute réforme fiscale  » précise Jacques de Saint-Victor qui raconte cette page d’histoire dans le Figaro . « Il est intéressant de souligner que ce combat contre l’impôt sur le revenu contribue à structurer la droite parlementaire, alors émergente sur les ruines du bonapartisme et du monarchisme. »

 

A l’époque, le Figaro (créé en 1826) faisait campagne contre l'impôt sur le revenu. Le journal avait même cherché à déstabiliser le ministre des finances Joseph Caillaux.

 

Le quotidien avait publié les lettres échangées entre le ministre et sa maîtresse Berthe Gueydan. L'épouse du ministre, Henriette Caillaux, s'était vengée. Avec un pistolet, elle a abattu l'homme qui dirigeait le Figaro à l'époque, Gaston Calmette. 

Ma France en photo 

On en a aussi parlé aujourd'hui dans la revue de presse : l'opération Ma France en photo lancée par Paris Match. Vous pouvez envoyer vos photos du week-end du 14 juillet sur un site spécial. Ensuite Paris Match publiera une sélection, et tous les clichés vont être compilés par le CNRS, le Centre national de la recherche scientifique pour en faire un témoignage historique. La France à un moment donné, illustrée par des milliers de photos.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.