Hyper revue de presse, France info

En direct avec Ouest France

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Avec d'abord ce coup de colère ce matin dans la presse économique...

Les Echos explorent les pistes du gouvernement pour compenser la disparition de la publicité dans l'audiovisuel public, et le moins qu'on puisse dire c'est que l'annonce-surprise de Nicolas Sarkozy sème au minimum une belle pagaille.
Le gouvernement pense maintenant selon les Echos à taxer les produits d'électronique grand public recevant la télévision...
L'autre idée c'était de taxer les chaînes privées ou les opérateurs télécoms qui évidemment n'étaient pas franchement volontaires.
Alors qui va finalement hériter du mistigri, on n'en sait rien, mais selon les Echos à l'idée d'être taxés à leur tour, les fabricants d'électronique grand public ne décolèrent pas... L'idée d'être taxés une troisième fois les fait même bondir, puisqu'ils payent déjà au titre de la copie privée et au titre de l'éco-taxe.
Et qui va payer au final, le consommateur, qui sera heureux d'apprendre qu'il risque de payer jusqu'à 30 euros de plus pour acheter une télé, alors qu'il paye déjà 116 euros de redevance audiovisuelle.
Reste pour le gouvernement à faire passer cette brillante idée concluent les Echos, qui ajoutent qu'en ces temps de défense du pouvoir d'achat, la mesure risque de faire grincer des dents du côté des consommateurs.

Et à propos de pouvoir d'achat, le Figaro explique aussi que l'inflation relance la pression sur les salaires : la crainte des banquiers centraux européens, c'est la spirale inflation-salaires, avec la multiplication des revendications salariales dans les entreprises. Jusque là c'était surtout en Allemagne, mais la France pourrait s'y trouver confrontée à son tour, avec des salariés poussés à revendiquer à la fois par le regain d'inflation et la baisse du chômage. Comme le reconnaît un petit patron dans le Figaro, ça va être difficile de rester longtemps sans faire un geste sur les salaires...

Sinon la grande affaire dans la presse ce matin c'est le jugement dans l'affaire de l'Erika...

Un jugement appelé à faire tâche d'huile, c'est Jacques Camus qui n'a pas raté le jeu de mot dans la République du Centre, il parle aussi d'un jugement exemplaire, et d'un énorme pavé dans un océan d'irresponsabilité avec la reconnaissance que le groupe Total a bien sa part de responsabilité.
Nice Matin salue aussi cette première qui réconforte tous ceux qui se battent pour la cause écologiste, un jugement qui fera date et qui écrit une nouvelle page du droit se félicite aussi Hervé Chabaud dans l'Union de Reims.

Pour en parler, notre nouveau rendez vous sur France Info "la presse à la une" avec comme chaque matin un confrère de la presse, aujourd'hui Bernard Le Solleu qui signe aujourd'hui l'éditorial d'Ouest France...

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)