Cet article date de plus de dix ans.

Confidences, menaces et révélations

écouter
Un Britannique aurait conçu 600 enfants et c'est l'ADN qui a révélé son secret. Libération dans le collimateur d'un groupe djihadiste. Egalement au sommaire : Anne Lauvergeon dans l'Express, Patrick Bruel le poker en ligne et le fisc.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Les titres du matin dans la presse :

L'économie à la Une avec la nouvelle alerte hier sur les bourses, c'est la Une du Figaro et des Echos qui titrent sur le nouveau coup de tonnerre sur les marchés européens après les nouvelles inquiétudes venues d'Espagne...

Et puis la suite de la campagne présidentielle, François Bayrou à la Une de la Croix et de Libération, François Hollande à la une du Parisien et d'Aujourd'hui en France... Dans l'Humanité, gros plan sur la jeunesse, une jeunesse entre espoir et repli, des jeunes de 18-25 ans dont les voix sont très convoitées...

Enfin les promesses de campagne vues par le Canard Enchaîné : Sarkozy promet le permis de conduire dans une pochette-surprise, Hollande ajoute qu'il baissera le prix de la pochette-surprise, et Mélenchon termine en promettant que les pochettes-surprises seront gratuites... D'ailleurs pour évoquer les enjeux de la campagne, le Canard a aussi ce titre à la Une : "Le permis d'éconduire, au moins, c'est gratuit!"

Des confidences aussi dans la presse,celles de l'ancienne patronne d'Areva Anne Lauvergeon...

Anne Lauvergeon affirme dans l'Express qu'en 2007 Nicolas Sarkozy lui avait proposé de la nommer au ministère de son choix, avant de lui proposer la direction d'Air France, deux propositions qu'elle a déclinées.

Elle affirme aussi qu'en tant que patronne d'Areva, elle a résisté à de fortes pressions, et des pressions répétées, venues de l'Elysée, pour ce qu'elle appelle une "folie", vendre du nucléaire au colonel Kadhafi. Et elle dit aussi qu'avant la présidentielle de 2007, Nicolas Sarkozy lui avait confié qu'il serait élu, qu'il ne ferait qu'un seul mandat, et qu'il irait gagner de l'argent chez Bouygues...

D'autres confidences, les secrets des candidats pour se préparer avant l'entrée en scène dans les meetings de la campagne...

Toujours dans l'Express, pour Jean-Luc Mélenchon, il prépare sa voix en chantant du Brassens, pour François Hollande, c'est plutôt la concentration solitaire dans la loge, pour Nicolas Sarkozy c'est au contraire une séquence détente avec des personnalités invitées pour l'occasion... Son staff veille à ce qu'il ne manque de rien précise encore l'Express : une assiette de chouquettes, une autre de chocolat, et des biscuits, pas n'importe lesquels, des Petit Ecolier de LU au chocolat au lait format pocket...

Retour à la presse : un groupe islamiste voulait s'en prendre à Libération...

L'information d'abord donnée par lefigaro.fr est à lire ce matin dans Libération et dans le Figaro. Le groupuscule djihadiste Forsane Alizza, alias les "Cavaliers de la Fierté", aurait eu le projet d'incendier les locaux de Libération pour punir le quotidien d'avoir hébergé la rédaction de Charlie Hebdo dont le siège avait été réduit en cendres par une bombe incendiaire après la sortie d'un numéro spécial baptisé Charia Hebdo.

Des sources proches du dossier ont confirmé l'information à Libération, le même groupuscule aurait eu aussi l'intention de s'attaquer à l'ultra-droite du Bloc identitaire. C'est ce qui ressort d'une audition en garde à vue de l'un des membres présumés de Forsane Alizza, dont treize ont été mis en examen début avril et 9 écroués, soupçonnés d'association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste.
 
Une révélation assez incroyable dans la presse anglaise...

Un médecin père de 600 enfants, des tests ADN ont fini par trahir son secret... C'était dans le Daily Mail, et c'est repris ce matin dans le Parisien et dans le Figaro... Le fondateur d'une clinique anglaise spécialisée dans la lutte contre l'infertilité est probablement le père biologique de centaines d'enfants nés entre les années 40 et 60 en Grande-Bretagne.

Aujourd'hui décédé, ce médecin d'origine autrichienne, Bertold Wiesner, payait de sa personne. Sans le dire, il utilisait son propre sperme pour traiter ses patientes désireuses d'avoir un enfant. C'est un des enfants naturels du médecin, qui vit au Canada, et qui avait des doutes depuis longtemps sur son ascendance, qui a mené l'enquête. Il a retrouvé d'autres enfants devenus adultes et conçus grâce aux pratiques totalement illégales du docteur Wiesner.

Les tests ADN ont confirmé qu'ils avaient tous le même père et c'est en extrapolant ces résultats à tous les couples ayant fréquenté la clinique qu'on arrive au total de plusieurs centaines d'enfants dont l'immense majorité ignore aujourd'hui ses véritables origines. Difficile d'en savoir plus : la femme du médecin, elle aussi décédée, avait fait détruire les dossiers médicaux de la clinique.

Patrick Bruel épinglé dans l'Express...

Quand Bruel "jouait avec le fisc", c'est le titre de l'article de l'Express... Le chanteur détient une participation valorisée à 15 millions d'euros dans le numéro un français du poker en ligne Winamax, dont il est l'un des actionnaires. Un site qui selon l'Express à opéré avant 2010 dans des conditions douteuses.

Selon Emmanuel Paquette, pour se hisser au plus haut niveau, les actionnaires de Winamax ont au minimum contourné le droit français, mettant en place des montages de société dans des paradis fiscaux pour échapper à l'impôt en France.

Après cet épisode, la société s'est mise en conformité avec la loi française. L'homme d'affaires Patrick Bruel, lui, a multiplié par 20 sa mise de départ dans l'affaire. Patrick Bruel, agacé d'être mis en cause précise encore l'Express, se défend en soulignant qu'il n'est qu'un actionnaire, et que ce sont les responsables opérationnels qui connaissent les détails.

Des détails fructueux : Winamax pèserait un tiers du marché total du poker en ligne en France avec près de 300 000 joueurs actifs chaque semaine sur le Web.  

Pour l'Express, dans cette affaire l'artiste a misé, il a su bluffer et gagné... Comme au poker...

Le droit de vote pour les animaux, pourquoi pas...

Pour qui vote votre chien ou votre chat, vous allez le savoir bientôt, une chaîne de boutiques spécialisées dans les produits animaliers lance une application pour iPhone et iPad baptisée Zoolection qui fait défiler une animation avec les portraits des candidats...

Les chats peuvent indiquer leur préférence en choisissant avec leur patte, les chiens en aboyant... Est-ce plus fiable que certains sondages, peut-être pas, mais d'après les premières projections, 54 pour cent des animaux qui ont essayé ont voté... à gauche.

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.