Cet article date de plus de sept ans.

Une manifestation historique

écouter (5min)
Le terme "historique" est galvaudé, mais ce qui s'est passé hier mérite cet adjectif tant il rare dans l'histoire de France que la Nation unifiée se lève pour défendre la République.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Place de la Concorde, le 12 février 1934 à Paris © nc)

Sauver la République en 1934

Le 12 février 1934, dans un contexte de grève générale décidée par la CGT, socialistes et communistes manifestent pour sauver la république… Cette manifestation, c’est une réponse à celle, antiparlementaire du 6 février, qualifiée de "fasciste et royaliste" par Léon Blum. Une manifestation violente, qui a fait 16 morts et 655 blessés, et trembler la république.

Mais cette défense de la république est orientée politiquement. Blum y parle de la "République prolétarienne". Une manifestattion qui est d’ailleurs l’acte de naissance de ce qui deviendra bientôt le Front populaire.

Sauver la République en 1968

34 ans plus tard, à la fin d’un mois de mai pour le moins agité, les Gaullistes organisent une manifestation monstre, le 30 mai, à leur tour pour sauver la république…

Une fête qui prend des allures de fête nationale: on chante la Marseillaise et un million de personnes descendent les Champs-Elysées. Mais derrière les apparences, c'est en réalité la république gaullienne qu'il s'agit de sauver, et non la république tout court.

Sauver la République en 2002

Hasard de la chronologie, c’est à nouveau 34 ans plus tard, le 1er mai 2002 qu’une foule immense se réunit dans toutes les villes de France pour sauver la république…Selon les manifestants, le danger est la présence de Jean-Marie Le Pen au second tour de l'élection présidentielle. Mais à nouveau l'unité de la nation n'est qu'apparente. C'est essentiellement la gauche qui manifeste en effet.

 

Hier, pour la première fois peut-être, une manifestation pour sauver et réaffirmer les valeurs de la république a réuni la Nation par-delà les clivages politiques ou idélogiques. En cela, ce qui s’est passé hier est historique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.