Cet article date de plus de huit ans.

Quand les consoles de jeux vidéo ont failli disparaître (1983)

Difficile à imaginer quand on voit leur succès actuel, mais entre 1982 et 1985, l'industrie des consoles de jeux vidéo connaît une crise très sévère aux États-Unis, menaçant même son existence.
Article rédigé par Thomas Snégaroff
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Franceinfo (Franceinfo)

Retour au mois d’octobre 1983 au salon du jeu vidéo de Cannes. Dorothée y présente Récré A2, totalement fascinée par l’univers relativement nouveau alors des jeux vidéos.  Elle est ici accompagnée de son chroniqueur, un certain Antoine de Caunes.

 

"Ô secours un dragon...Mon dieu qu'est-ce que je vais faire? Ecoutez, on l'a échappé belle. On a perdu la couronne mais au-moins on est sorti du donjon. Dis moi, c'est fantastique les jeux vidéos. Je découvre seulement mais je m'amuse comme une folle..."

 

Malgré son enthousiasme, la réalité est bien différente à l’automne 1983. C’est difficile à y croire aujourd’hui quand on sait que les jeux sur console représentent un marché mondial de plus de 30 milliards de dollars…

Et pourtant en 1983, aux Etats-Unis d’abord, le marché du jeu vidéo s’effondre littéralement au point que certains considèrent que la parenthèse enchantée se referme…

 

"Ils sont arrivés en force dans les lieux publics, ils ont détrôné les bons vieux billards, baby-foot et autres flippers.  Ils ? Ce sont les jeux vidéos. C'est un marché énorme qui s'ouvre. Mais, déjà, après deux ans d'existence, le jeu vidéo connaît des jours sombres. La fantastique croissance s'effondre, aux Etats-Unis par exemple. De très grosses entreprises comme Atari ou Mattel connaissent des pertes énormes, se comptant en milliards de francs. Cette vague va-t-elle toucher la France. Les spécialistes comptent beaucoup sur le micro-ordinateur pour sauver cette industrie."

 

A l’origine de la crise qui touchera finalement l’Europe, mais à un degré moindre, une surproduction de jeux aux Etats-Unis et un système dans lequel les magasins peuvent renvoyer aux éditeurs les jeux non vendus…Et telle une bulle qui explose, les petits éditeurs font faillite, Mattel abandonne même ce segment pour se recentrer sur Barbie.

Pendant ce temps, la crise ne touche pas le Japon. Et en 1985, c’est depuis ce pays qu’un plombier italien viendra sauver le jeu vidéo…Mario!

Super Mario Bros est un triomphe mondial. En 1989, il a remplacé Mickey dans le cœur des enfants américains et sauvé l’industrie de la console vidéo. Et au passage le centre de gravité de ce marché juteux sera passé des Etats-Unis au Japon…

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.