Histoires d'info, France info

Histoires d'info. Les Jeux à Paris en 2024 ? Trois leçons d'échecs passés

Paris n’a plus organisé les Jeux olympiques d’été depuis 1924. Une éternité... D’autant que, depuis le Seconde Guerre mondiale, nos grands voisins européens n'ont pas raté le rendez-vous.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
En juillet 2005, la candidature de Paris pour les Jeux olympiques de 2012 s\'affiche même sur la Tour Eiffel
En juillet 2005, la candidature de Paris pour les Jeux olympiques de 2012 s'affiche même sur la Tour Eiffel (MAXPPP)

La candidature de Paris à l'organisation des Jeux olympiques de 2024 vient rappeler un constat cruel : les derniers JO d'été dans la capitale française remontent... à 1924. Pendant ce temps, chez nos voisins européens, Londres organisait les Jeux de 1948 et de 2012, Rome, ceux de 1960, Munich, ceux de 1972, Barcelone, ceux de 1992.

La nouvelle tentative française en vue des JO 2024 vient aussi rappeler de terribles échecs. En 1984, le président François Mitterrand lance la candidature française dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne : "C'est donc une ville, Paris, et un État, la France, qui d'un commun accord demandent à nos amis du monde entier de venir chez nous en 1992." Mais, tout ne se passera pas magnifiquement bien.

Paris 1992, Paris 2008, Paris 2012 : trois ratés

À l'époque, Albertville est, elle aussi, candidate à l'organisation des JO de 1992... mais des Jeux d'hiver. On imagine mal deux villes françaises organiser des Jeux la même année, même si en 1924 Paris et Chamonix l’avaient fait. Autre problème, que ne semble pas connaître la candidature pour Paris 2024 : les tensions entre la ville et l’État. "Je suis favorable à la tenue des Jeux à Paris en 1992... mais dans des conditions supportables financièrement pour la ville et pour la région, sans augmenter la fiscalité, déclare en 1984 Jacques Chirac, alors maire de Paris et chef de l’opposition. C'est sur ces bases que je négocierai. Et sur aucune autre."

Finalement, Paris n’organisera pas les Jeux de 1992, vaincue par Barcelone, la ville du président du CIO, Juan Antonio Samaranch. Elle échouera aussi à s'imposer pour les JO de 2008. Mais que dire de l'échec de Paris 2012 !

Paris 2012... Cette candidature où médias et officiels français se gargarisent de superlatifs sur un projet considéré de loin comme le meilleur. La douche est alors terriblement froide, quand les Jeux sont finalement accordés à Londres en juillet 2005. Les Français s’étaient vus trop beaux et avaient négligé le lobbying totalement maîtrisé par la capitale anglaise. 

Un État et une ville sur la même longue d’ondes, de la modestie et un intense lobbying : ce sont les trois règles que Paris 2024 doit garder en mémoire.

En juillet 2005, la candidature de Paris pour les Jeux olympiques de 2012 s\'affiche même sur la Tour Eiffel
En juillet 2005, la candidature de Paris pour les Jeux olympiques de 2012 s'affiche même sur la Tour Eiffel (MAXPPP)