Julie, 21 ans : "On a hâte de faire valoir notre parole, on a envie qu'on nous écoute"

écouter (3min)

Tous les jours, Manon Mella donne la parole aux jeunes de 18-30 ans. Mercredi 8 décembre, rencontre avec Julie, étudiante en développement durable.

Article rédigé par
Manon Mella - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Julie, 21 ans, étudiante en développement durable en alternance chez "Bande de Cheffes". (MANON MELLA / FRANCEINFO)

Julie, 21 ans est étudiante en développement durable, en alternance dans une entreprise solidaire, "Bande de Cheffes", qui livre des plats cuisinés par des femmes réfugiées. Avant cela, elle faisait des études en hôtellerie de luxe mais la crise sanitaire est venue remettre en question ses projets professionnels.

Le confinement m'a laissé du temps pour réfléchir. Je me suis rendue compte que je ne me retrouvais plus dans mes études.

Julie, 21 ans

Julie raconte que la crise sanitaire a fait émerger chez elle une certaine sensibilité à l'environnement. "On parlait beaucoup des effets positifs du confinement sur l'environnement, indique-t-elle. Cela m'a guidé dans ma réflexion. C'est à ma génération de s'engager pour le climat et sur les thématiques sociales." D'abord professionnel, son engagement passe aussi par le vote, selon elle. "Je pense que ma génération votera en 2022 parce qu'on est impliqués, on a tous hâte de faire valoir notre parole, on a envie qu'on nous écoute et on a envie d'être représentés."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.