franceinfo seniors, France info

franceinfo seniors. Nextdoor, un site qui rapproche

Le réseau social américain Nextdoor a fait son apparition en France début février 2018. Il propose aux habitants d'un même quartier de s'échanger des services et des informations entre voisins.  

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Ce réseau social gratuit, créé en Californie en 2011, a pour but "de faciliter les échanges entre voisins, de favoriser le lien social, et d'aller au-delà du bonjour ", explique Karim Bassiri, porte-parole France de Nextdoor. Un réseau qui a fait son apparition en France début février 2018.

Passer une annonce pour du baby-sitting, demander de l'aide pour la visite d'un parent âgé, recevoir les recommandations sur les médecins ou les artisans du quartier, déclarer la disparition de son chat, organiser des cours de yoga, prévoir des apéros ou passer Noël ensemble. Voilà quelques idées que permet de mettre en place Nextdoor. 

Comment s'organise le réseau ?

Le réseau s'organise autour de communautés d'au moins 10 utilisateurs, définies pour chaque quartier. Un quartier ou un arrondissement peut être divisé en 4, 5 ou 6 communautés de quartiers sur le site. L'utilisateur peut voir et publier uniquement sur la page de son quartier, pas celles des autres. Le réseau peut cependant étendre la portée de certains messages aux communautés des quartiers aux alentours.

Sur Nextdoor, chaque voisin s'inscrit sous son vrai nom et sa vraie adresse. Pour valider son inscription, l'utilisateur reçoit une carte dans sa boîte aux lettres contenant un code à saisir sur le site. Plus de 4 500 quartiers actifs sont référencés en France. Dont 1 200 en région parisienne et 400 dans l'agglomération lyonnaise.

Le réseau social est présent dans les 50 premières agglomérations de l'Hexagone

Et Nextdoor s'étend petit à petit dans des zones plus rurales. "Ma Porte est ouverte", c'est  l'initiative des voisins contre l'isolement social. Cette action solidaire inédite vise à engager les Français dans la lutte contre la solitude à l'échelle du quartier, en leur proposant des outils afin de détecter et de répondre aux besoins de leurs voisins, isolés ou non.   

René, 71 ans, a créé un café éphémère solidaire dans le quartier de la Butte aux Cailles dans le 13e arrondissement de Paris à côté de l'église Saint Vincent de Paul. C'est dans le cadre de l’initiative Ma Porte est Ouverte. Ce lieu est convivial, il est ouvert à l’ensemble des voisins de son quartier, sans considération d’âge, de nationalité, de religion ou de conditions de vie. A l’occasion de la première édition, 38 personnes ont poussé la porte du P’Ti Café des voisins pour s’y rencontrer.