Cet article date de plus de huit ans.

Un train au milieu des dromadaires

écouter
Le nouveau numéro de la Revue XXI est sorti en librairie il y a 10 jours. Nous le découvrons ensemble le dimanche sur France Info. Nous nous arrêtons aujourd'hui sur l'enquête de Vincent Defait, journaliste installé en Ethiopie. Il s'est intéressé à l'histoire de deux trains. Un vieux et un nouveau en cours de construction
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Le fil conducteur de ce récit de la Revue XXI, ce
sont deux figures, deux personnalités liées à l'histoire de ces trains. Mme Kiki et un jeune ingénieur.

Madame Kiki est une institution en Éthiopie, elle tient le buffet de la gare d'Aouache dans l'est du pays. C'est la mémoire vivante de ce vieux train construit par des Français au siècle dernier, qui s'est arrêté il y a 5 ans.

Le jeune ingénieur éthiopien est chargé de superviser la construction du premier tronçon de ce nouveau train de la ligne ferroviaire tombée en désuétude. Le projet confié à des Chinois prévoit
de rallier la capitale de l'Éthiopie Adis Abeba, à Djibouti au bord de la mer.
L'idée est de désenclaver le pays et de relancer son économie.

Mais la construction d'un train "au
milieu des dromadaires
" paraît démesurée. Son inauguration est prévue pour 2016. Le train est l'un des grands projets de cette société essentiellement rurale. Deux visions de l'Ethiopie
s'opposent à travers Mme Kiki et le jeune ingénieur.

Le nouveau numéro de la Revue XXI est en
vente dans les librairies.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.