France Info numérique, France info

Un "photobomb" historique

Sans le vouloir, le président de l'Union des Comores s'est invité au beau milieu d'une rencontre très attendue...

(Comment figurer sans le vouloir sur une photo lourde de symbole © REUTERS / Martin Bureau)

 Cinq ans que le monde attendait celà. Cinq ans qu'une poignée de mains entre Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, et Benjamin Netanyahu, premier ministre israëlien, n'avait pas eu lieu, et vu le contexte actuel au Proche-Orient, le geste était porteur d'un symbole fort. Cette rencontre a eu lieu, aujourd'hui, lors de l'ouverture de la COP21, mais la photo qui l'immortalise a viré au gag.

Sans le vouloir, Ikililou Dhoinine, président de l'Union des Comores, s'est en effet retrouvé au beau milieu de l'image potentiellement icônique, son visage masquant les mains des deux dirigeants. C'est ce qu'on appelle un "photobomb ", ou l'art de s'inviter, volontairement ou pas, sur une photo où l'on n'était pas sensé figurer. Une manière comme une autre de rentrer dans l'Histoire.

Dans France Info Numérique, nous avons également évoqué la fin officielle des collectes massives de métadonnées téléphoniques pour la NSA; ces messages racistes postés sur le net qu'une association brésilienne placarde dans les rues; une étude pleine d'enseignements sur nos habitudes numériques signée par TNS Sofres et la multiplication des reprises de titres des Eagles of Death Metal, dont celle qu'a signée Pearl Jam, à retrouver ci-dessus.

(Comment figurer sans le vouloir sur une photo lourde de symbole © REUTERS / Martin Bureau)