France Info numérique, France info

"Soumission" de Michel Houellebecq déjà piraté avant sa sortie

Le livre de politique-fiction de l'écrivain français doit sortir le 7 janvier en librairie.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© L'écrivain français Michel Houellebecq à Madrid (Espagne) en août 2014)

"Soumission" de Michel Houellebecq projette le lecteur en 2022. Second tour de l'élection présidentielle. Le Front National affronte la Fraternité musulmane, un parti imaginaire soutenu par l'UMP et le PS désireux de contrecarrer les ambitions politiques de l'extrême-droite. Depuis plusieurs jours, au fil des envois du service presse de la maison d'édition Flammarion, la trame de ce roman de politique-fiction est connue. Place désormais aux extraits piratés et disponibles sur des plateformes de téléchargement illégal.Selon Hervé Bienvault, consultant en édition numérique, qui l'a remarqué sur son blog Aldus006, ce serait la première fois qu'un livre est piraté avant même sa sortie en librairie dans huit jours. C'est une version papier du livre qui semble avoir été scannée à la va-vite et transformée en fichier PDF, EPUB et MOBI. La fuite pourrait venir d'un exemplaire imprimé en service de presse. Flammarion ne commente pas et informe que le dossier est traîté par son service juridique.

90% des livres numériques sont téléchargés légalement

Il y a quelques semaines, ce sont des dizaines de milliers d'exemplaires du best-seller "Merci pour ce moment" de l'ancienne compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler, qui ont été téléchargés illégalement. Si la pratique du piratage dans le domaine littéraire devient de plus en plus courant, le secteur reste relativement épargné par rapport à d'autres industries culturelles comme le cinéma ou la musique. D'après un baromètre du livre numérique datant de 2013, seuls 14% des lecteurs de livres numériques ont confié avoir déjà téléchargé un livre piraté. Les e-books sont, par ailleurs, téléchargés légalement à 90%.

Une étude de 2010 du Motif, l'Observatoire francilien du livre et de l'écrit, dresse un portrait des pirates littéraires. Il serait aussi un grand lecteur de livres papiers et numériques, téléchargés légalement cette fois-ci. Pour de nombreux éditeurs, c'est le prix encore trop élevé des e-books qui encouragerait le piratage. Comme le montre une étude Ifop pour Hadopi réalisée à l'automne 2014, les habitués du téléchargement illégal mettent, eux, en avant les faiblesses d'une offre légale, insuffisamment accessible et référencée.

(© L'écrivain français Michel Houellebecq à Madrid (Espagne) en août 2014)