Cet article date de plus de huit ans.

Facebook e brezhoneg : le réseau social bientôt traduit en breton

écouter (5min)
Après l'autorisation de Facebook, c'est maintenant aux internautes bretonophones de traduire la plateforme du réseau social.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (La page Facebook demandant la traduction du réseau social en breton © Capture d'écran Facebook)

Facebook vient de rajouter le breton à la liste des 120 langues déjà disponibles. C'est un communiqué de l'équipe de Facebook qui s'occupe des traductions daté de vendredi qui l'annonce.

Cela faisait plus de 3 ans qu'une page Facebook, forte de 11.000 membres, le demandait. "Si on travaille sur une interface en français, on va avoir tendance à écrire un message en français alors que si l'interface est en langue bretonne, on va plus facilement s'exprimer en breton. C'est aussi un site extrêmement fréquenté par les jeunes générations donc c'est important pour toute langue d'être sur Facebook", estime Fulup Jakez, directeur de l'office public de la langue bretonne interrogé par France Info.

Passée la reconnaissance de la langue régionale, les internautes s'activent. En effet, comme pour les autres langues, ce n'est pas le géant de l'Internet basé à Menlo Park en Californie qui se charge de la traduction. Chacun peut proposer sa traduction qui est ensuite soumise au vote des utilisateurs. Il y a déjà plus de 400 traducteurs bénévoles.

"On commence par traduire un glossaire avant de s'attaquer à la traduction de l'interface en elle-même. Par exemple, "like", pour "j'aime" peut se traduire "plijus" ou "me 'blij din plijus", explique Fulup Jakez.

La date de mise en ligne de la version bretonne de Facebook dépendra donc de l'avancée des traductions, mais pour les plus impatients, sachez que Wikipédia, Firefox, Open Office ou Skype ont déjà été traduits.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.