franceinfo junior, France info

Transition énergétique : par quoi va-t-on remplacer le nucléaire ?

Un projet de loi en 80 points précis pour rendre la France plus économe en énergie et moins dépendante du pétrole, du gaz, du charbon et du nucléaire. Le texte sera débattu à l'automne à l'Assemblée.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Reuters)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Il ne sera débattu qu'à l'automne à l'Assemblée nationale ; le projet de loi sur la transition énergétique a été présenté la semaine dernière par Ségolène Royal. Une loi en 80 points pour que la France devienne plus économe en énergie, et qu'elle arrive à se passer de plus en plus du pétrole, du gaz, du charbon et, sujet très épineux, du nucléaire.

S'agissant des centrales atomiques, qui fournissent actuellement 75 % de notre électricité (mais seulement 16 % de la totalité de l'énergie consommée en France), le premier objectif est de faire tomber cette proportion à 50 % d'ici dix ans (2025). Et donc de passer à 50 % d'électricité "propre".

Danemark : 100 % "renouvelable" dans 20 ans

Certains pays ont montré la voie : l’Autriche est déjà à 85 % d’énergie renouvelable. Ou encore le Danemark qui se donne vingt ans pour arriver à 100 % d’énergie renouvelable grâce à un bouquet, un mix énergétique, qui comprend le vent, le solaire et le biogaz. Et pas seulement pour la production d’électricité, mais aussi pour les voitures et le chauffage des habitations et des bureaux.

Pour tenir les objectifs fixés par la ministre Ségolène Royal, il va falloir investir massivement dans les énergies dites "renouvelables", propres, vertes : solaire, éolien (le vent), hydroélectrique (barrages) et biomasse (énergie tirée des déchets végétaux et organiques).

Et parallèlement, réduire notre consommation d'énergie, notamment en rénovant les maisons, les immeubles, en passant aux voitures électriques etc. 

La bonne nouvelle est que tous ces travaux et tous ces investissements vers les énergies renovuelables seront en plus créateurs d'emplois.

> A lire : Quel sera notre quotidien en 2030, 2050 ?

Marc Jedliczka, l’un des porte-parole de Negawatt, une association d’experts indépendants qui réfléchissent sur l’énergie, répond aux questions des abonnés à Mon Quotidien, le quotidien des 10-14 ans.

Au micro : Garance, Vincent et Gaspard.

> WebDocu sur la transition énergétique

> Autre WebDocu signé Greenpeace

(© Play Bac Presse / Ugo Emprin)
Transition énergétique : l'intégralité de l'entretien avec Marc Jedliczka de l'association Négawatt
--'--
--'--
( )
( )

(© Reuters)