franceinfo junior , France info

franceinfo junior. Dans le monde, plus de 800 millions de personnes n'ont pas de toilettes à la maison

À l'occasion de la Journée mondiale des toilettes, franceinfo junior revient sur ce sujet de santé publique et de propreté. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un pictogramme pour signaler la présence de toilettes à Radio France.
Un pictogramme pour signaler la présence de toilettes à Radio France. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

L'intitulé pourrait prêter à sourire mais le sujet est sérieux. Le 19 novembre est la Journée mondiale des toilettes, décrétée par l'ONU. En jeu : l'accès aux toilettes pour tous et pour toutes. Car actuellement dans le monde, 4,5 milliards de personnes n'ont pas de toilettes à la maison "ou disposent de toilettes qui ne permettent pas une gestion hygiénique des excréments", soit six personnes sur dix, compte l'ONU, et 892 000 "pratiquent la défécation en plein air et sont privées de sanitaires". Conséquences de cette situation : les matières fécales "ne sont donc ni recueillies ni traitées." C'est un enjeu de santé publique et de propreté pour les populations.

C'est le sujet de ce lundi sur franceinfo junior : au micro, des élèves de CM2 interrogent Elise Lesieur, responsable du service technique au sein de Première urgence internationale, une ONG intervenant sur 22 missions. 

"Quels pays n'ont pas de toilettes ?"

Hanaa voudrait savoir dans quels pays les toilettes ne sont pas accessibles : "Ça touche surtout la zone d'Afrique subsaharienne, l'Océanie, l'Asie centrale et l'Asie du sud", répond Elise Lesieur. Dans ces zones, "il y a moins de 50% de personnes qui ont accès à des toilettes ou des latrines." 

C'est au tour d'un autre élève de prendre la parole. "Mais comment ils font ?" s'ils n'ont pas de toilettes, se demande Antoine. "Ce qu'on appelle la défaction à l'air libre. Ils vont aller près de chez eux, dans la nature ou dans la rue pour faire leurs besoins."

Les questions s'enchaînent au micro. "Pourquoi ils ne fabriquent pas des toilettes ?" s'interroge Maria. "Parce que ça coûte cher, il faut avoir les moyens financiers. Et aussi parfois par manque de connaissances. Quand on n'a jamais eu l'habitude d'avoir des toilettes (...), ce n'est pas forcément une priorité." Seulement 27% de la population utilise des toilettes privées, chez soi, précise la spécialiste.

"Mais ne pas aller aux toilettes ou faire ses besoins dehors, ça peut causer quoi comme problème ?" demande à nouveau Antoine. "Ils sont essentiellement sanitaires : tout ce qui est maladie de diarrhée" par exemple, comme le choléra. Des maladies qui peuvent se transmettre ainsi plus rapidement. "Le fait d'avoir des diarrhée peut engendrer la malnutrition" également. Côté environnement, "la plus grosse pollution, c'est la pollution de l'eau" car l'eau bue par les habitants a parfois été contaminée "par des germes qui viennent des selles."

► Les élèves de cette classe ont enregistré leurs émissions depuis un studio de Radio France, dans le cadre des ateliers "La rédaction de franceinfo junior". Pour participer avec votre classe, vous trouverez ici toutes les prochaines dates d'ateliers et les infos pour vous inscrire.

Un pictogramme pour signaler la présence de toilettes à Radio France.
Un pictogramme pour signaler la présence de toilettes à Radio France. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)