Cet article date de plus de neuf ans.

Faut-il aller faire la guerre aux terroristes islamistes au Mali ?

écouter (5min)
François Hollande en a de nouveau parlé : le président français veut une intervention internationale au Mali pour venir à bout du terrorisme qui a installé ses bases dans cette région. Si tout le monde semble être d'accord sur le principe, cette force d'intervention armée est loin d'être constituée.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Après le coup d'Etat de mars dernier qui a renversé le
président malien, des groupes islamistes liés à Al-Qaïda, l'organisation de Ben
Laden, ont pris possession en huit jours du nord du Mali.
Sur ce territoire
grand comme la France, ces quelque 4.000 hommes — dont un millier de véritables combattants — imposent par la violence la charia, la loi de Dieu,
qu'ils veulent étendre à tout le pays. Le trafic de drogue, d'armes
et d'otages leur sert à financer leurs activités terroristes et pendant ce temps, la population malienne est mise à genou.

La communauté internationale semble d'accord sur le principe d'une intervention militaire pour venir à bout de ces groupes terroristes : une armée de 3.000 hommes pourrait être constituée par les 14 pays voisins du Mali. Une armée qui recevrait l'aide (en matériel, en renseignements) des pays occidentaux.
Mais une intervention militaire, même avec le feu vert de l'ONU, coûterait des milliards de dollars et personne, pour l'instant, ne s'est engagé à la financer. Le risque est également de lancer un conflit qui durerait des années, contre un adversaire insaisissable, très mobile et très difficile à débusquer.

Hervé Toutain, grand reporter au service monde de France
Info, répond aux questions des lecteurs de Mon Quotidien.
Au micro : Marine,
Léo et Baptiste, ils sont en CM2 à Sceaux.

  

  (Panoramic)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.