franceinfo junior, France info

Déjà une semaine de cavale pour le braqueur Redoine Faïd, recherché par toutes les polices

Une semaine que le braqueur de fourgons, Redoine Faïd, s'est fait la belle de la prison de Sequedin (Nord). Toute les polices du monde sont à ses trousses, mais il n'a toujours pas été repris. Comment a-t-il pu se procureur une arme et des explosifs ? Comment s'organise une cavale ? Sera-t-il repris un jour ?

(©)

L'évasion de Redoine Faïd a été très spectaculaire : il a réussi à se faire livrer une arme et surtout des explosifs à l'intérieur de la prison. Il les a utilisés pour faire sauter cinq portes et prendre plusieurs gardiens en otage pour couvrir sa fuite.
Sa trace a été perdue à quelques kilomètres de la frontière belge, sur l'autoroute A26.

Quelques heures plus tard, un mandat d'arrêt européen est lancé par les autorités françaises. Son portrait est diffusé à toutes les polices de France et d'Europe. Et lundi, Interpol diffuse le signalement du fugitif dans le monde entier.
Avec un tel dispositif, Redoine Faïd a très peu de chances d'échapper, à terme, aux forces de l'ordre. Mais combien de temps va durer sa cavale ? Nul ne peut le dire.

Retour à la case prison

Il y a très peu d'évasions en France. Et la plupart se terminent par un retour à la case prison. Car, une cavale est très difficile à organiser et coûte très cher quand toutes les polices du monde sont à vos trousses.

Pour répondre aux questions des petits journalistes, lecteurs de Mon Quotidien, le quotidien des 10-13 ans, Stéphane Pair, journaliste au service "enquête" de France Info.

Il répond à Madeline (9 ans) et Louis (7 ans) d'Enghien-les-Bains), Flavie (11 ans) et Alix (12 ans) de Pélissanne (Bouches-du-Rhône).

 

 
(©)