franceinfo junior, France info

Chaque année, des jeunes sortent du système éducatif sans diplôme

À l'occasion de la journée du refus de l'échec scolaire, France Info junior s'intéresse aux jeunes qui quittent l'école sans avoir obtenu de diplôme.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(8eme journée du refus de l’échec scolaire)

Chaque année, entre 140 000 à 150 000 élèves quittent l'école précocement sans avoir obtenu de diplôme. Parmi les jeunes de 18 et 24 ans, 21,7% n'ont aucun diplôme ou uniquement le brevet des collèges, selon les chiffres du ministère de l'Éducation. Pour alerter sur la situation de ces jeunes, depuis 2008, l'AFEV (Association de la Fondation étudiante pour la Ville) organise une journée du refus de l'échec scolaire. Cette année, elle est notamment parrainée par le chef cuisinier étoilé Thierry Marx.

Sans emploi et sans formation

En mars 2015, le CESE publiait un rapport alarmant sur la vie des jeunes de 18 à 25 ans, souvent plus touchés par la précarité : Un jeune de 18 à 29 ans sur cinq vit sous le seuil de pauvreté, un jeune actif sur cinq est toujours en recherche d'emploi trois ans après sa sortie d'école, un taux de chômage de 23,8% pour les moins de 25 ans... En anglais, ces jeunes en difficulté sont appelés "NEET" pour "not in education, employment or training" , c'est-à-dire des jeunes qui ne sont pas à l'école, ni employé ou en formation. Selon les estimations du CESE, la France compte entre 1,6 et 1,9 million de jeunes dans cette situation.

Pourquoi des jeunes sortent de l'école sans le bac ou tout autre diplôme ? Que deviennent-ils ? Autant de questions qui intriguent Inès et Amara. Ils ne sont encore qu'en CM2 à l'école Paul Langevin de Saint-Ouen. Pour leur répondre, Christophe Parisse, directeur de l'AFEV, association de la fondation étudiante pour  la ville).

 

(8eme journée du refus de l’échec scolaire)