France Info extrême, France info

Nathalie Lamoureux : l'Everest pour obsession

L’Everest a été son obsession pendant 5 ans. Après 3 tentatives, Nathalie Lamoureux est devenue le 25 mai 2013, la 7e Française au sommet du Toit du monde. Cette journaliste du "Point" raconte sa quête dans un livre paru aux éditions Guérin, "L’Everest à la folie".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Tim Chong Reuters)

Après avoir mis cinq ans pour boucler l'Ultra Trail du Mont-Blanc (jusqu'en 2008), Nathalie Lamoureux mettra cinq autres années avant de vaincre l'Everest. Une "folie" que cette journaliste raconte dans un livre. L'aventure a commencé en 2009 et  le 25 mai 2013, elle a atteint le sommet avec son sherpa Pansang. Ils y sont restés 45 minutes, seuls.

Une fois au sommet, la partie est loin d'être finie. D'ailleurs la majeure partie des accidents se produisent à la redescente. Nathalie a souffert d'hallucinations. Sans son sherpa, elle n'aurait pas pu redescendre.

Les grincheux disent que c’est "Disneyland sur une poubelle ", les autres veulent leur part de rêve d’altitude et de prestige. Pour Nathalie Lamoureux, l’Everest n’était ni un graal, ni un désir enfoui. Son ascension est pourtant devenue une obsession, ce vers quoi ont tendu tous ses efforts pendant cinq ans. Cinq ans d’exploration intérieure pendant lesquels elle flirte aux lisières de l’humain et de sa finitude.

Elle a mis la barre très haut. Pour elle, pour la science. Pour apprendre, comprendre, apprécier ses propres capacités, sans a priori. Son livre raconte son cheminement, les sacrifices, les métamorphoses du corps.

Elle découvrira le monde fascinant des expéditions, avec ses drames, ses moments de joie et ses hurluberlus. Au huitième ciel, dans l’air létal de la zone de la mort, elle trouvera ce qu’elle n’était pas venue chercher.

 

(Tim Chong Reuters)