France Info Cinéma, France info

Le premier film congolais depuis 25 ans

"Viva Riva" est le premier film congolais en salle depuis 25 ans. En République Démocratique du Congo, il n'y a pratiquement pas d'industrie ou de tradition cinématographique.

(©)

Le réalisateur Djo Tunda Wa Munga, qui a grandi à Kinshasa et fait ses études en Belgique, voulait absolument tourner son premier film chez lui, en République Démocratique du Congo.

Un film de gangsters, un vrai film de genre qui nous embarque dans le sillage de Riva, un trafiquant de Kinshasa. Le poids des références est un peu écrasant et entraîne un certain nombre de clichés et d'archétypes. Le film est toutefois réhaussé de par son énergie et ce qu'elle délivre.

Synopsis : Interdit aux moins de 12 ans

Kinshasa, où la vie nocturne voluptueuse et trépidante
semble toujours prête à engloutir le temps. Quelques rares privilégiés y mènent
la grande vie, au mépris de tous les laissés-pour-compte. Ceux qui n'ont rien
envient ceux qui ont tout et ils n'aspirent qu'à une seule chose : devenir les
nouveaux maîtres de la nuit.

Riva est l'un de ces rêveurs. Il rentre plein aux as après dix ans d'absence,
bien déterminé à s'offrir, avec son vieux copain J.M., une folle nuit de
beuverie, de danse et de débauche. Reine de la nuit, mystérieuse et distante,
Nora danse et Riva est subjugué. La belle appartient à un caïd local, mais Riva
s'en moque : il lui faut cette fille. Aura-t-il sa chance ? Son argent, Riva
l'a "emprunté" à son ex-patron, un truand angolais qui le poursuit à
travers la ville en semant la panique sur son passage. Au point du jour, le
rêve se transforme en cauchemar : après son heure de gloire, Riva finit sa
course dans un recoin sordide de la ville...

 

(©)