Français du monde, France info

Parole d'Expert : Les entreprises internationales adoptent l'éco-attitude

(©)
  • On parle beaucoup de protection de l'environnement, et l'entreprise aussi s'y met. Ca s'appelle même l'éco-attitude. De quoi s'agit-il ? - Les entreprises s'y mettent de plus en plus, notamment les grandes entreprises, parce qu'elles ont beaucoup d'employés et que, évidemment, plus elles sensibilisent leurs salariés, plus ça a une influence sur l'environnement. Alors, l'éco-attitude, ça consiste en quoi ? Ca consiste dans un premier temps déjà à informer les salariés, parce qu'il y a des tas de choses qu'on ne connaît pas dans le domaine de l'économie d'énergie, dans le domaine de l'environnement. On va notamment sensibiliser les salariés sur le fait, par exemple, de couper son ordinateur le soir en partant, parce que tout le monde ne le fait pas, de mettre dans des corbeilles particulières le papier à recycler, de recycler les vieilles cartouches d'encre, même parfois de rapporter dans des endroits précis les piles qu'ils auront usées chez eux. Et puis l'éco-attitude, dans l'entreprise, c'est évidemment également surveiller les déplacements, que ce soit de chez soi vers l'entreprise mais également dans l'entreprise pour des raisons professionnelles. De plus en plus, les entreprises veillent à faire voyager un petit moins leurs cadres pour éviter de dépenser ces fameux carbones. - Il y a même des associations qui proposent d'analyser cet impact du transport. - En France, il y a une association, Voiture & Co, qui se charge de sensibiliser effectivement les salariés sur tout ce qui concerne les déplacements. Elle va démontrer notamment que dans beaucoup de cas, la voiture n'est pas indispensable, et qu'avec un petit peu d'effort, on peut très bien prendre les transports en commun et avoir beaucoup moins d'influence négative sur l'environnement. - Est-ce que ça marche, est-ce que c'est efficace ? - C'est de plus en plus efficace. Ce qui est intéressant à regarder, c'est que certaines entreprises vont jusqu'à faire un véritable bilan environnemental. Chez la banque HSBC, par exemple, il y a un reporting environnemental tous les semestres. Les chiffres sont analysés. on regarde combien on recycle, combien on dépense de kilowatts-heure, combien de kilomètres on parcourt, etc... Tous les semestres, ces chiffres sont analysés et sont envoyés à Londres, au siège, pour les consolider. Et au final, en fin d'année, on fait un bilan global environnemental et on sait sur quelle tendance on se trouve. Il se trouve que précisément, dans le cas de HSBC, ça marche plutôt bien puisque depuis 2005, l'entreprise est, comme on dit, carbone neutre. - Est-ce qu'il y a des pays plus en avance que d'autres sur cette notion d'environnement ? - Les pays traditionnellement écologistes, qui sont plus principalement les pays d'Europe du Nord, sont effectivement les pays plus avancés. Ce sont des pays où on a pris en compte l'écologie depuis fort longtemps et où les gens eux-mêmes sont très conscients du bien commun, et quand ils économisent pour l'environnement, ils pensent que c'est bon pour l'ensemble du pays et leurs congénères.

Lui écrire

Aller plus loin

Courrier Cadres Le mensuel des cadres acteurs de leur vie professionnelle, en kiosque.

Voiture & Co Depuis 1998, l’association Voiture & co développe de nouvelles pratiques de mobilité durables, responsables et solidaires ! Voiture & co est agréée nationalement Jeunesse et Education Populaire. Voiture & co est membre du Conseil National de la Vie Associative, du Conseil National de la Sécurité Routière et du Conseil National de la Jeunesse.

(©)