Français du monde, France info

Les jeunes de plus en plus tentés par l'expatriation

Le nombre de français expatriés âgés de 18 à 25 ans a progressé de 14% en 5 ans, entre 2008 et 2013. Près de 158.000 jeunes Français vivent aujourd’hui à l’étranger. La tendance ne semble pas prête de s’inverser dans cette tranche d’âge.

(Jeunes professionnels © Fotolia)

Entretien avec Christina Gierse, rédactrice-en-chef de Vivre à l'Etranger.com, le site de la mobilité internationale du groupe Studyrama.

(Christina Gierse © Photo : DR)

Oui bien sûr, il s’agit d’une tendance générale. Un rapport parlementaire paru en 2014 estime à plus de deux millions le nombre de Français à l’étranger fin 2013, dont 1,6 million officiellement enregistrés, soit un chiffre en hausse de 35% depuis dix ans. Cette tendance, observée au niveau national, est encore plus prononcée chez les jeunes pour de bonnes et de mauvaises raisons : les bonnes raisons, c’est que cette génération est mobile, part plus souvent que ses aînés dans le cadre de ses études et n’a pas encore d’attaches familiales pouvant être un frein à un départ. La mauvaise raison est d’ordre conjoncturel : faute de trouver un emploi en France, certains misent sur un avenir meilleur… ailleurs. 

On peut les classer selon trois catégories : les destinations facilement accessibles géographiquement (Grande-Bretagne, Allemagne, Belgique, Suisse), celles dont on peut dire qu’elles sont "loin mais proches", comme le Québec, proche par la langue et enfin, celles qui font rêver mais ne sont pas forcément simples à appréhender, surtout pour une première expatriation, comme l’Asie. 

On les imagine parfois en aventuriers des temps modernes, avec sac à dos et aller simple en poche. C’est faux pour la majorité d’entre eux. Sur les quelques 158.000 jeunes Français qui vivent aujourd’hui à l’étranger, plus de la moitié est encadrée par un programme international, reposant sur un accord bilatéral avec la France. On peut citer le PVT (Permis Vacances Travail), véritable bon plan puisqu’il permet de joindre l’utile à l’agréable : des vacances et la possibilité d’exercer un petit boulot en toute légalité durant une année. Des accords PVT existent avec, entre autres, l’Australie, la Nouvelle Zélande, le Canada, mais aussi la Corée du Sud, l’Argentine, Hong Kong.

PVT (Permis Vacances Travail) 

Le VIE (Volontariat international en entreprise)   

Le programme européen Erasmus +  

Retrouvez ce dossier sur Vivre à l'Etranger.com, le site de la mobilité internationale du groupe Studyrama

(Jeunes professionnels © Fotolia)