Cet article date de plus de cinq ans.

Français du monde. L'Autriche, bonne élève de l'Europe

écouter (907min)

L'Autriche, le berceau de Mozart et de Freud, ne connaît pas la crise ! 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Yoann Longuestre à Vienne  " Les gens vivent bien, sortent souvent, ça consomme pas mal, et il n'y a aucun sentiment d'insécurité dans les rues " (-)

Alternative à l'Allemagne, terre d'accueil pour de nombreuses sociétés de sous-traitance, L'Autriche est un pays avec un taux de chômage exceptionnellement bas, et de beaux parcours comme celui du Français Yoann Longuestre, consultant à l'ONU. 

Consultant à l'ONU

Il avoue qu'il s'est retrouvé par hasard propulsé à la tête de l'Union des Français de l'étranger lorsque, avec quelques copains, ils ont proposé de se rendre utile à la communauté française. Depuis, la petite équipe n'a pas chômé. "On a signé un partenariat entre Vienne, en Autriche, et Vienne, en Isère, dit-il non sans fierté. Grâce au réseau de l'UFE ici, il permet à des élèves de l'institution Robin (du lycée au BTS, NDLR) en France de venir effectuer leurs stages, voire être embauchés ensuite en Autriche." 
L'UFE a aussi conclu un accord de coopération avec l'école de hockey sur glace Sankt Pölten, la capitale de la Basse-Autriche, pour y accueillir de jeunes Français.

Les indicateurs économiques du pays sont au vert 

Un chômage au plus bas, autour de 4 à 5%, tous les secteurs qui ne cessent d'embaucher et des salaires élevés rapportés au coût de la vie. "Les gens vivent bien, sortent souvent, ça consomme pas mal, et il n'y a aucun sentiment d'insécurité dans les rues",  témoigne le Français. À tel point que l'UFE a repris à son compte l'idée d'Emmanuel Macron, en visite à Vienne l'été dernier, d'organiser un forum franco-autrichien sur l'emploi. Ce sera bientôt chose faite.   

Bal populaire

La diplomatie est la porte d'entrée la plus intéressante en Autriche, surtout pour qui ne parle pas allemand. De nombreuses organisations internationales et ONG ont en effet leur siège à Vienne comme l'AIEA (nucléaire) ou l'OTICE (non-prolifération). C'est en tout cas la voie qu'a choisie le Français à son arrivée en 2009. "Je suis chargé de projet dans le secteur développement industriel de l'ONU, détaille-t-il, essentiellement à l'organisation de conférences internationales et pour l'assistance technique à des pays en voie de développement en Afrique et en Europe de l'Est. Je les accompagne via un travail de recherche et d'accompagnement, de conseil en politique publique particulièrement en sciences, technologie et innovation." On n'en saura pas plus. Le sujet est confidentiel.

Originaire de Brest, le jeune homme a suivi des études de droits avant un premier stage à Vienne à l'âge de 20 ans. Cinq ans plus tard, il s'y installe définitivement. La dernière fierté de Yoann Longuestre, c'est l'organisation par l'UFE d'un grand bal populaire pour 700 personnes le 14 juillet dernier sur le toit de la bibliothèque municipale de Vienne. "Les Français attendaient cela depuis 10 ans !"     

Lui écrire : longuestre.yoann@gmail.com   

Aller plus loin

Retrouvez ce portrait dans la Voix de France, le magazine de l'Union des Français de l'étranger

L'UFE Vienne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.