Français du monde, France info

Français du monde. Géorgie : la perle du Caucase sort de l'ombre

La jeune république de Géorgie, indépendante depuis à peine plus d'un quart de siècle, attire de plus en plus les Français, touristes comme expatriés, grâce à des atouts uniques en matière de nature et de patrimoine.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Tbilissi, capitale moderne, avec vue sur le pont de la paix et le Nouveau théâtre, énorme tube de verre et de métal au pied du Parlement et son architecture on ne peut plus classique
Tbilissi, capitale moderne, avec vue sur le pont de la paix et le Nouveau théâtre, énorme tube de verre et de métal au pied du Parlement et son architecture on ne peut plus classique (Photo Emmanuel Langlois)

En république de Géorgie, on s'attend à tomber sur une ville un peu vieillotte, restée dans son jus soviétique, et on découvre, transpercée d'un long boulevard haussmannien, une capitale où des bâtiments à l'architecture néo-classique voisinent avec d'autres constructions, modernes, voire futuristes, et quelques OVNI comme le Pont de la Paix, éclairé la nuit par des milliers de leds, ou le Nouveau théâtre, sorte de cylindre de verre et de métal.

Le Pont de la paix à Tbilissi. Inaugurée en 2010, la passerelle piétonne à l\'architecture futuriste enjambe le Mtkvari. Elle permet de relier le Vieux-Tbilissi avec le nouveau district. A la nuit tombée, l\'ouvrage conçu par l\'architecte italien Michele De Lucchi est éclairé par des milliers de leds
Le Pont de la paix à Tbilissi. Inaugurée en 2010, la passerelle piétonne à l'architecture futuriste enjambe le Mtkvari. Elle permet de relier le Vieux-Tbilissi avec le nouveau district. A la nuit tombée, l'ouvrage conçu par l'architecte italien Michele De Lucchi est éclairé par des milliers de leds (Photo Emmanuel Langlois)

Indépendante depuis 1991

Coincée entre la Russie au nord, l'Azerbaïdjan, l'Arménie et la Turquie, la Géorgie n'est indépendante que depuis 1991 et possède de nombreux atouts, en particulier ses montagnes, détaille Antoine Bardon, président de la Chambre de commerce franco-géorgienne (CCIFG)  :

"Les sommets sont relativement élevés et garantissent d'avoir de la neige minimum 2-3 mois par saison, compte tenu du réchauffement climatique. Avec les Alpes du nord, la Géorgie restera l'un des rares endroits où on pourra faire du ski."

Ananouri, une forteresse construite sur la rivière Aragvi et qui fut la scène de nombreuses batailles pendant le Moyen Âge, avec vue panoramique sur le lac Jinvali, dont les eaux turquoise contrastent avec le vert des montagnes 
Ananouri, une forteresse construite sur la rivière Aragvi et qui fut la scène de nombreuses batailles pendant le Moyen Âge, avec vue panoramique sur le lac Jinvali, dont les eaux turquoise contrastent avec le vert des montagnes  (Photo Emmanuel Langlois)

À trois bonnes heures de route de Tbilissi, plein nord, dans des paysages grandioses, tout près de la frontière russe, la vue sur le mont Kazbek, géant haut de 5 047 mètres, force l'admiration. Plusieurs sociétés françaises sont d'ailleurs sur les rangs pour construire et aménager des stations de sports d'hiver en Géorgie. Avec près de cinq millions de visiteurs accueillis l'an dernier, le tourisme est la première source de revenus de la Géorgie, 20% proviennent de ce secteur.

La petite église orthodoxe de la Trinité de Guerguéti, datant du XIVe siècle, qui se dresse sur une colline surplombant le mont Kazbek
La petite église orthodoxe de la Trinité de Guerguéti, datant du XIVe siècle, qui se dresse sur une colline surplombant le mont Kazbek (Photo Emmanuel Langlois)

Une civilisation ancienne

Les touristes français ne sont pour l'instant que 20 000 par an à venir s'aventurer sur ces terres de l'ancienne URSS, mais cela va changer prédit Diego Colas, le nouvel ambassadeur de France en Géorgie : "Le tourisme européen augmente d'année en année. J'ai l'impression que toute personne que je rencontre en France, soit est allée en Géorgie, soit souhaite y aller, soit programme d'y aller. Il y a un mouvement".

Agriculture, tourisme, ou équipement de transport urbain

La ville de Gori abrite un musée kitchissime à la gloire de Staline et à l\'extérieur son fameux wagon blindé, une voiture verte Pullman de 83 tonnes. Elle a été utilisée par Staline à partir de 1941, notamment lors de sa participation à la conférence de Yalta et à la conférence de Téhéran
La ville de Gori abrite un musée kitchissime à la gloire de Staline et à l'extérieur son fameux wagon blindé, une voiture verte Pullman de 83 tonnes. Elle a été utilisée par Staline à partir de 1941, notamment lors de sa participation à la conférence de Yalta et à la conférence de Téhéran (Photo Emmanuel Langlois)

De nombreux groupes ou PME tricolores sont déjà présents ici, comme Accor, qui prévoit d'ouvrir pas moins de sept nouveaux établissements d'ici 2023, soit une hausse de 20% de son parc hôtelier chaque année.

Antoine Lhuguenot, directeur du futur Pullman de Tbilissi : "Il y a vraiment un engouement. C'est un pays qui vaut le déplacement. Les habitants sont très agréables, il y a beaucoup de choses à découvrir, d'un point de vue artistique et culturel. La civilisation géorgienne est très ancienne, avec une gastronomie et de très bons vins, et surtout des cépages endémiques, qui n'existent qu'en Géorgie. Il y a aussi une diversité de paysages".

Michel Salaün, le directeur du tour-opérateur français Pouchkine Tours, au pied du Mont Kazbek, l\'un des plus hauts sommets du Caucase. Il culmine à 5 047 mètres d\'altitude. \"La Géorgie vaut à elle seule le voyage», dit-il. 
Michel Salaün, le directeur du tour-opérateur français Pouchkine Tours, au pied du Mont Kazbek, l'un des plus hauts sommets du Caucase. Il culmine à 5 047 mètres d'altitude. "La Géorgie vaut à elle seule le voyage», dit-il.  (Photo Emmanuel Langlois)

Les voyagistes français s'intéressent aussi à la destination, à moins de quatre heures de vol de Paris, comme Michel Salaün, le directeur du tour-opérateur français Pouchkine Tours :

"Nous programmions depuis quelques années le grand tour du Caucause, avec un combiné Géorgie - Arménie - Azerbaïdjan avec 250 clients par an, mais la Géorgie vaut à elle seule le voyage". À condition aussi que la desserte s'améliore : il n'existe aujourd'hui que deux vols directs par semaine entre Paris et Tbilissi, quatre l'été.

Ecrire à Antoine Bardon : antoine.bardon@yahoo.fr

Antoine Bardon, président de la CCIFG à Tbilissi : \"Les sommets sont relativement élevés et garantissent d\'avoir de la neige minimum 2-3 mois par saison. Compte tenu du réchauffement climatique, avec les Alpes du nord, la Géorgie restera un des rares endroits où on pourra faire du ski\"
Antoine Bardon, président de la CCIFG à Tbilissi : "Les sommets sont relativement élevés et garantissent d'avoir de la neige minimum 2-3 mois par saison. Compte tenu du réchauffement climatique, avec les Alpes du nord, la Géorgie restera un des rares endroits où on pourra faire du ski" (Photo Jean-François Bélenger)

Aller plus loin 

Aller en Géorgie avec Pouchkine Tours. Le tour-opérateur français propose un circuit "L'Arménie et la Géorgie, la mémoire du monde" de 12 jours / 11 nuits en pension complète et un circuit "Arménie, Géorgie, Azerbaidjan -Le Grand tour du Caucase" de 15 jours / 14 nuits en pension complète. 
Infos et réservations au 02 98 73 76 38

Retrouvez cette chronique sur le site internet et le magazine de la mobilité internationale Français à l'étranger.fr

La cathédrale de Svetitskhoveli, construite à Mtskheta, se dresse au centre d’un immense ensemble fortifié, c\'est un concentré d’histoire et d’art sacré géorgien. A 20 minutes de Tbilissi, avec ses 54 m de haut, cette église compte parmi les plus grandes cathédrales historiques de Géorgie
La cathédrale de Svetitskhoveli, construite à Mtskheta, se dresse au centre d’un immense ensemble fortifié, c'est un concentré d’histoire et d’art sacré géorgien. A 20 minutes de Tbilissi, avec ses 54 m de haut, cette église compte parmi les plus grandes cathédrales historiques de Géorgie (Photo Emmanuel Langlois)

Tbilissi, capitale moderne, avec vue sur le pont de la paix et le Nouveau théâtre, énorme tube de verre et de métal au pied du Parlement et son architecture on ne peut plus classique
Tbilissi, capitale moderne, avec vue sur le pont de la paix et le Nouveau théâtre, énorme tube de verre et de métal au pied du Parlement et son architecture on ne peut plus classique (Photo Emmanuel Langlois)