Français du monde, France info

Français du monde. Do you speak English ?

Pour la 7e année consécutive, l’index de compétence EF (Education First) passe au scanner le niveau en anglais dans 80 pays non anglophones, dont la France. Les J.O. Paris 2024 permettront-ils aux Français de progresser ? 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des élèves de première assistent à un cours d\'anglais à l\'internat d\'excellence de Montpellier le 10 mai 2016.
Des élèves de première assistent à un cours d'anglais à l'internat d'excellence de Montpellier le 10 mai 2016. (MAXPPP)

Entretien avec Christina Gierse, rédactrice en chef du site Vivre à l'étranger.com du groupe Studyrama. Le Brésil, dont le niveau était plus que moyen, s’est nettement amélioré l’année suivant l’organisation des Jeux olympiques. Une chance pour la France avec les JO Paris 2024?

Christina Gierse, rédactrice en chef de Vivre à l\'étranger.com, le site de la mobilité internationale du groupe Studyrama
Christina Gierse, rédactrice en chef de Vivre à l'étranger.com, le site de la mobilité internationale du groupe Studyrama (COME BARDON)

Quels sont les grands enseignements du classement 2017 ?

Christina Gierse : Sans surprise, la France conserve un niveau d’anglais "moyen" et se classe à la 32e place sur 80, juste devant l’Italie classée 33e. Une performance stable depuis 7 ans. Même stabilité dans le peloton de tête, dans lequel on retrouve les pays d’Europe du Nord : Suède, Danemark, Norvège… La place de numéro 1 revient  cette année aux Pays-Bas.

Quel est le secret de ces champions de la langue anglaise ?

Christina Gierse : Un système éducatif public qui encourage la formation aux langues étrangères, une priorité accordée à l’apprentissage oral plutôt qu’à la grammaire, et une exposition quotidienne à l’anglais via les médias (films en version originale plutôt que doublés etc.). Au delà de la formation initiale,  l’important est aussi de garder un contact avec l’anglais tout au long de sa vie professionnelle. L’anglais ne s’arrête pas après le bac.

Des surprises par rapport à l’édition précédente ?

Christina Gierse : Oui, cette année, les pays émergents, les BRICs (Brésil, Russie, Inde et Chine) ont impressionné par leur "remontada" dans le classement. Un bon point aussi pour l’Espagne (28ème) et le Portugal (18ème) qui se démarquent par leurs résultats et doublent la France. La crise très dure traversée par ces deux pays pourrait expliquer le meilleur niveau d’anglais des habitants, qui auraient mis à profit cette période creuse pour se former. Pour les BRICs, ce n’est pas la crise mais l’organisation d’évènements internationaux qui a servi de tremplin, les obligeant à former afin de mieux accueillir. Rappelons que la Chine a organisé les JO en 2008 et le Brésil en 2012. Un espoir pour la France, organisatrice des JO en 2024 ?

Quelques pistes pour améliorer le niveau d’anglais des Français ?

Christina Gierse : Des études récentes dans le domaine des neurosciences ont montré que l’apprentissage des langues était facilité lorsqu’il était précoce, idéalement avant l’adolescence. L’Uruguay a compris le message, mais le pays manque cruellement de professeurs anglophones. Le gouvernement a donc décidé d’équiper tous ses élèves âgés du CM1 à la 6ème de tablettes afin qu’ils se forment à distance avec des enseignants anglophones. En 2016, environ 87 000 élèves en ont bénéficié. Plus près de chez nous, le Portugal mise sur "l’auto-formation canapé": le doublage des films et séries a été tout bonnement éliminé.

Lui écrire : christina.gierse@studyrama.com

Aller plus loin

L'étude EF (Education First) EF EPI

Retrouvez ce dossier sur Vivre à l'étranger.com, le site de la mobilité internationale du groupe Studyrama

Des élèves de première assistent à un cours d\'anglais à l\'internat d\'excellence de Montpellier le 10 mai 2016.
Des élèves de première assistent à un cours d'anglais à l'internat d'excellence de Montpellier le 10 mai 2016. (MAXPPP)