COP26 : la Pologne carbure toujours au charbon

écouter (3min)

C'est l'enjeu de la conférence sur le climat qui se poursuit jusqu'au vendredi 12 novembre à Glasgow, en Écosse : comment limiter le réchauffement de la planète ? La Pologne, dépendante du charbon à 80% pour sa production d’électricité, est souvent montrée du doigt dans cette lutte contre le changement climatique.  

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Cette centrale thermique au charbon située à proximité de Bełchatów dans la Voïvodie de Łódź en Pologne est la plus puissante d'Europe avec une capacité de 5 420 MW. Les deux cheminées de la centrale culminent à 300 m. (ALEXEY VITVITSKY / SPUTNIK / AFP)

La Pologne a beau avoir accueilli, fin 2018, la COP24, pas évident pour autant de lui faire tourner la page du tout-charbon, qui fournit plus de 80% de l'électricité. Présent en Pologne depuis plus de 20 ans, Veolia accompagne les autorités vers une transition écologique qui avance à petits pas. 

Frédéric Faroche, directeur de Véolia : "On a prévu d'ouvrir cette année à Varsovie notre propre centre de formation en Pologne"  (Photo Emmanuel Langlois)

La grande fierté de Frédéric Faroche, directeur général de Veolia, c'est le réseau de chaleur de Varsovie, la capitale, 1 500 kilomètres de tuyaux d'eau chaude que les ingénieurs maison ont réussi à rendre intelligent.

"On l'a équipé de capteurs dans tous les points de livraison et d'instruments de pilotage à distance, afin de perdre le moins d'énergie possible dans le pompage et le transport, détaille le directeur pays de Veolia en Pologne. On a réglé d'abord le problème des fuites, puis on a géolocalisé et rationalisé l'emploi des brigades chargées des opérations de maintenance". 

Résultat : 13 millions d'euros d'investissement, et l'économie chaque année de la dépense énergétique d'une ville de 60 000 habitants !

Le centre moderne de Varsovie. (EMMANUEL LANGLOIS / FRANCE INFO)

Moins d'énergie, c'est moins de charbon consommé, et moins de CO2 et autres particules rejetés dans l'atmosphère. La Pologne fait d'ailleurs partie d'une coalition de 190 pays à s'engager à sortir progressivement du charbon à partir de 2030.

Un accord en ce sens a été conclu mercredi 3 novembre, lors de la COP26 à Glasgow. Les signataires se sont également accordés sur la fin de tous les investissements dans de nouvelles productions d'électricité au charbon. 

Lui écrire : frederic.faroche@veolia.com

22 septembre 2021. La centrale thermique au charbon de Bełchatów dans la Voïvodie de Łódź en Pologne. La Pologne, pointée du doigt par Emmanuel Macron sur sa politique climatique, est le deuxième plus gros producteur de charbon en Europe, derrière l'Allemagne. (ALEXEY VITVITSKY / SPUTNIK / AFP)

Aller plus loin

Retrouvez cette chronique dans le magazine, sur l'appli et le site internet de la mobilité internationale Français à l'étranger.fr

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.