Français du monde, France info

Au plus près des baleines de Madagascar

Bourlingueur insatiable de la Polynésie à l'Afrique, Vincent Bédier emmène les touristes de passage en mer sur l'île de l'Océan indien pour observer les grands cétacés. Saisissant.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Vincent Bédier au large de Madagascar © Emmanuel Langlois / Radio France)

Le petit bateau blanc file plein ouest dans le soleil levant, ballotté par les flots du canal du Mozambique. Sujets au mal de mer, s'abstenir. Il ne faut pas aller bien loin. A une dizaine de kilomètres des côtes rouges de Madagascar qui se détachent à l'arrière, elles apparaissent tout à coup. "Regardez ! On a des baleines qui descendent dans le sud avec un groupe de dauphins, et un baleineau " s'exclame Vincent Bédier.

(Bonne pêche à Madagascar © Emmanuel Langlois / Radio France)
(Navigation au large d'Antsanitia © Emmanuel Langlois / Radio France)
(Baleine au large de Madagascar)

On pourrait faire un film de la vie de Vincent Bédier ! Grandi en Polynésie, dès l'âge de 5 ans "à côté d'une plage avec son fil et son hameçon à pêcher des poissons ", le jeune homme se lance dans une formation en tourisme équestre. Il monte un ranch dans l'Isère qu'il revend au bout de cinq ans. Commence alors son aventure africaine : le Togo, où il se forme à la pêche au gros sur le bateau d'un copain, puis le Sénégal où il ouvre une société de pêche sportive. Vient ensuite Madagascar, par hasard. "J'avais monté un projet pour la Polynésie, raconte-t-il, mais je n'avais pas d'investisseur. Je suis tombé sur la petite annonce d'un homme d'affaires de Vendée qui cherchait un skipper. On s'est rencontrés, le courant est bien passé, et il m'a engagé. "

Sa société Antsa Pêche

L'hôtel Antsanitia Resort Eco Hotel

L'association Cétamada pour la protection des mammifères marins de l'Océan indien par l'étude et sensibilisation

(Une villa de l'hôtel Antsanitia © Emmanuel Langlois / Radio France)
Aller à Madagascar avec Air Austral. La compagnie propose des vols réguliers, via la Réunion, Mayotte ou les Comores, ce qui permet de disposer de vols trois fois par semaine

(Vincent Bédier au large de Madagascar © Emmanuel Langlois / Radio France)