Cet article date de plus de neuf ans.

Elaine Sciolino, correspondante du New York Times à Paris depuis plus de 10 ans

écouter
Actualité oblige, la journaliste américaine qui a couvert les événements au Moyen-Orient pour le New York Times, revient d'abord sur le coup de fil historique entre Barack Obama et Hassan Rohani, le premier après un silence diplomatique de plus de 30 ans. Selon Elaine Sciolino, c'est un symbole important.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Elaine Sciolino retrace son parcours de journaliste américaine. Elle revient
sur son attachement à la France, où elle est arrivée juste après ses études, où elle vit aujourd'hui avec son mari américain.

De ses années en France, elle a décrit notre société dans un livre La
séduction, comment les Français jouent au jeu de la vie
, publié en France aux Presses de
la Cité en février 2012, où comment les Français sont guidés, selon elle, par un
besoin intrinsèque de séduire. Un prisme original et inédit qui nous apprend
beaucoup sur nous-mêmes.

Elle décrit notamment le baise-main de Jacques Chirac lors d'une interview en
2002, un geste qu'elle dit impensable aux Etats-Unis.

Elaine Sciolino a été la première femme au NYT à occuper les postes de chef
d'antenne aux Nations-Unies, de correspondante auprès de la CIA et de
correspondante diplomatique à Washington. Elle estime qu'il est moins difficile
aux États-Unis qu'en France d'accéder à ces postes importants en tant que femme, et ce, grâce à la politique des quotas mise en place.

Après toutes ces années en France, elle dit aujourd'hui se sentir un peu
française et fière de la Légion d'honneur qui lui a été décernée pour
"contribution spéciale " à l'amitié entre la France et les États-Unis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.