Cet article date de plus de neuf ans.

Catalina Martin-Chico, lauréate de Visa pour l'Image 2011

écouter (5min)
Catalina Martin-Chico est la lauréate du Visa d'Or humanitaire du CICR pour son reportage sur la révolution yéménite. Depuis quatre ans, elle photographie le quotidien au Yémen, pays dont elle est tombée amoureuse par hasard. Personne ne s'y intéressait, jusqu'au mois de janvier 2011, quand les manifestations contre le pouvoir ont commencé. Catalina a vu la révolte grandir.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

"La photo me donne la légitimité de vivre certaines choses. Je préfère
les vivres et ensuite je les transmets. L’appareil photo me permet de raconter
des histoires, de rentrer dans la maison des gens, de passer du temps et de
transmettre ça," explique Catalina Martin-Chico.

Catalina Martin-Chico a photographié de nombreuses femmes, la plupart
musulmanes et souvent en niqab. "J’ai été catapultée au Yémen il y a
quatre ans et cela m’a fasciné. Je travaillais sur un projet personnel sur les
orphelinats qui m’a amené au Yémen, dans un orphelinat de jeunes filles. La
moitié de la population est voilée et moi j’ai eu la chance de voir ces femmes
là."

Au moment des révoltes, Catalina Martin-Chico était sur place et a voulu raconter ce qu'il se passait sur place. La série photo primée se passe à l'hôpital, au plus fort de la contestation, avec les médecins et les blessés. Les gens "étaient très content qu'on en parle et surtout sur les difficulté du corps médical."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.