Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous... STX

Alors que STX enregistre une commande record de quatre paquebots, France Info vous rappelle l’histoire de ces chantiers navals.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Le paquebot "Harmony of the sea"©MAXPPP)

STX s’est appelé longtemps Chantiers de l’Atlantique. En 150 ans, 120 paquebots ont été construits sur le site de Saint-Nazaire. STX France est une filiale d'un groupe coréen. Mais l'Etat français possède une minorité de blocage de 33,34% dans le capital de la société. C'est STX qui a lancé il y a moins d'un mois le plus gros paquebot du monde, "Harmony of the Sea".  

Histoire prestigieuse

Le site qu'on a appelé "Chantiers de l'Atlantique" a commencé à exister au XIXe siècle. C'est le plus grand chantier naval d'Europe, il a construit le Normandie, le France, le Queen Mary 2. Mais aussi des navires militaires et les plus gros pétroliers du monde dans les années 70. Toutefois, les chantiers ont souffert de la concurrence internationale depuis des décennies.  

STX arrive

En 2008, STX prend le contrôle des chantiers, qui emploient 3.000 personnes à l'époque. L'Etat acquiert le tiers du capital. L'année suivante, en pleine crise économique et financière, les carnets de commandes sont tout plats. Alors, ce sera un plan de départ volontaire pour 14% des effectifs et 250.000 heures de chômage partiel.   

Des hauts et des bas

En 2010, les commandes repartent. Nicolas Sarkozy annonce notamment que la Russie a commandé les deux fameux porte-hélicoptères Mistral pour 1,37 milliards d'euros.  

En 2012, nouveau coup dur pour STX quand une compagnie norvégienne annule la commande de deux navires. Quatre millions d'heure de travail sont perdues. STX se retrouve au bord du gouffre.  

Le marché des paquebots sauve STX

Une société illustre complètement ce phénomène. Il s’agit de  c'est MSC Croisière, le groupe qui vient de commander les quatre paquebots hier. Cet armateur italo-suisse est le principal client de STX puisqu’entre 2003 et 2013, 12 paquebots lui ont été livrés et quatre paquebots supplémentaires avaient déjà été commandés.

 

STX tire les bénéfices de la croissance de ce croisiériste qui veut diversifier sa clientèle bien au-delà des séniors, vers les familles, les jeunes couples, vers les touristes chinois et le marché nord-américain.

vec les commandes actuelles, les anciens Chantiers de l’Atlantique ont une visibilité d’environ dix ans sur le plan de l'emploi avec 37 millions d’heures de travail. Les effectifs devraient être portés à 2.600 salariés, sans compter les sous-traitants.  

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ici

(Le paquebot "Harmony of the sea"©MAXPPP)