Cet article date de plus de huit ans.

Expliquez-nous… l’ordre protocolaire dans le gouvernement

Les nouveaux ministres nommés hier s'installent ce vendredi dans leur ministère. Peu ou pas de grosses surprises dans le gouvernement annoncé hier si ce n'est quelques changements dans l'ordre protocolaire. Tel ou tel ministre rétrograde symboliquement ou au contraire gagne quelques rangs.
Article rédigé par Gilbert Chevalier
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
Franceinfo (Franceinfo)

Cet ordre protocolaire n'a pas d'utilité autre que symbolique ou honorifique. Juridiquement, il n’existe pas de hiérarchie entre les membres du gouvernement. Sauf pour le Premier ministre qui dirige l’action du gouvernement et a  une prédominance politique. Le titre de ministre d’État a une évidente portée honorifique mais il ne n'apporte aucune prérogative particulière par rapport aux autres ministres.

Alors pourquoi la position des ministres est scrutée de près par les observateurs ?

La hiérarchie au sein du gouvernement est un choix du président de la République et du Premier ministre. Ce choix a donc un sens politique. Pour les observateurs c'est une sorte de baromètre qui permet de comprendre les orientations du chef de l’état ou du premier ministre. Qui a été récompensé ou au contraire puni. Concrètement hier selon cette logique on peut dire qu’Emmanuel Macron a été puni puisqu’il est passé de la 11 à la 13ème place.

Mais c'est peut-être un plus compliqué que ça ?

Bernard Cazeneuve descend lui de la 9ème à la 10éme place dans son cas on n’imagine pas deux secondes une punition. A l'inverse il y a des personnalités qui montent comme Michel Sapin qui se hisse à la 4ème place. Il y a des nouveaux ministres qui dépassent beaucoup de monde comme Jean Michel Baylet qui se retrouve à la 9ème place ou Emmanuel Cosse au logement situé à la 11ème place dans l'ordre protocolaire quand Sylvia Pinel était en 12ème position.

Rien donc ne distingue un ministre d’un autre ?      

Si quand même mais des petites choses de l'ordre du protocole notamment lors des cérémonies officielles. Lors d'éventuels discours, le plus haut dans le protocole parle en dernier. Enfin au Conseil des ministres les ministres d'Etat, puis les ministres, sont ensuite disposés de part et d'autre du chef de l'Etat et du Premier ministre selon leur ordre protocolaire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.