Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous... les vide-greniers

La braderie de Lille commence officiellement samedi. Plus de deux millions de personnes sont attendues pour cet immense vide-grenier.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Un marché aux puces, un vide-grenier, une brocante, une braderie, un bric-à-brac, c'est un rassemblement populaire au cours duquel des particuliers vendent les objets dont ils n'ont plus l'usage. Ces ventes existaient déjà au Moyen-Age en marge des foires. Depuis la fin des années 2000 ces vide-greniers ont été règlementés. Ils font l'objet d'une déclaration préalable auprès du maire de la commune. Ces vide-greniers ou marchés aux puces sont organisés par une association ou une mairie.

Les particuliers non-inscrits au registre du commerce et des sociétés sont autorisés à participer à ces ventes mais seulement deux fois par an au plus. C’est le code du commerce qui encadre ces ventes d'objets personnels et usagés lors de ces vide-greniers.

Ces règles sont respectées ?

Ces brocantes et vide-greniers se sont multipliés ces dernières décennies. On estime qu’il y a environ 50.000 vide-greniers, marchés aux puces ou brocantes en France chaque année. Cela a évidemment entraîné certaines dérives, notamment la présence de "faux particuliers". Afin d’éviter ces dérives qui entraînent une concurrence déloyale pour les professionnels de l’antiquité et de la brocante, les particuliers doivent signer en mairie une déclaration sur l’honneur dans laquelle ils affirment ne pas avoir participé à plus de deux brocantes dans l’année et que les objets mis en vente sont personnels et usagés. Toute fausse déclaration est pénalement répréhensible. Cela dit il y a peu de contrôles et les antiquaires professionnels s'en plaignent.

Cela dit on peut  imaginer que des sites comme leboncoin concurrencent, eux ces marchés aux puces ?

Les sites Internet sont bien sûr devenus les premiers acteurs du marché de l'occasion avec plus de 40 % des ventes et  plus de 50% des achats, suivis par les dépôts-vente, les vide-greniers et les petites annonces. Les notions d’économie, de crise,  de baisse du pouvoir d’achat orientent le consommateur vers tous les marchés de l’occasion. Donc aussi vers les vide-greniers. Et ces marchés aux puces ont en plus un avantage : ils sont festifs et conviviaux,

  

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)